Moineaux en danger

Moinette

Toujours au plus proche de nous, avec leurs sautillement, leurs pépiements et piaillements, leurs chamailleries et palabres sans fin et même leurs sans gêne, les moineaux nous apportent leur joie de vivre. Mais les piafs célébrés dans les chansons, symboles de Paris, disparaissent des villes. En milieu rural, c’est très divers. Les scientifiques s’interrogent. Plusieurs pistes pourraient expliquer le phénomène.
☞ lire la suite

© Danièle Boone

La belle dame : un incroyable papillon

Belle-dame, papillon migrateur

Une robe abricot bigarrée de noir et ocellée de blanc, un nom de déesse grecque, Cynthia carduii, pour ce papillon commun qu’on appelle aussi Belle-dame ou encore Vanesse des chardons. Elle fait partie de la grande famille des nymphalidés, papillons de bonne taille, ornés de dessins splendides dessus comme dessous. ☞ lire la suite

© Danièle Boone

Composter en ville avec Jean-Jacques Fasquel

Composter en villeLe recyclage des biodéchets pour tous et partout, tel est le sous-titre de cet ouvrage pratique consacré au compostage citoyen des biodéchets de ménage en ville. Jean-Jacques Fasquel est le pionnier du compostage en pied d’immeuble dans la capitale. Il s’est tellement passionné pour le sujet qu’il s’est formé pour devenir maître-composteur et c’est aujourd’hui son métier principal. Autant dire qu’il est l’homme de la situation. Il nous donne la recette du compost comme une recette de cuisine : des ingrédients, des quantités, un tour de main et l’intérêt de fabriquer un plat de qualité pour … les plantes. Le livre est très agréable à lire. On se laisse guider, on apprend à connaître les petites bêtes, on découvre plein d’astuces et… on a vraiment envie de s’y mettre.

Éditions Rustica, 128 pages, 12,95 €

© Danièle Boone

Planète Nièvre : la forêt du Morvan en danger

Lorsqu’on se promène dans le Morvan, on ne peut que constater l’exploitation intense de la forêt, des coupes à blanc qui font d’énormes cicatrices dans le paysage, de plus en plus de résineux et la disparition accélérée de la forêt native de feuillus. Le récent Contrat régional forêt-bois qui fixe les orientations sylvicoles pour 2018-2028 prône pour la forêt du Morvan une augmentation de la production de bois et un enrésinement intensif en douglas.

Cette orientation va faire croître la pression sur les espaces forestiers et standardiser la forêt à la demande de la grande industrie, avec des impacts irréversibles sur la biodiversité, les écosystèmes forestiers, leurs fonctionnalités et leur résilience. Force est de reconnaître que ce Contrat n’est pas en cohérence avec les politiques publiques de préservation de la biodiversité, de la qualité de l’eau et du climat.

Cette industrialisation de la forêt a de quoi inquiéter. Heureusement un mouvement citoyen se met en place et des associations se sont constituées pour défendre les forêts. Nous nous sommes rendu à Brassy où nous avons rencontré :
• Isabelle Beuniche qui représente les associations au sein du collectif SOS forêt bourgogne
• Cyril Gilet de l’ONF, qui représente le Snupfen solidaire (syndicat national unifié des forêts et de l’espace naturel) au sein du collectif SOS Forêt Bourgogne
• Nicolas Henri, gestionnaire du groupement forestier du Chat sauvage, un groupement citoyen dont l’objectif est de racheter des parcelles pour les gérer de manière durable et raisonnée.

écouter l’émission

© Danièle Boone

L’intervention militaire saccage la nature à Notre-Dame-des-Landes

Ce qui se passe à Notre-Dame-des-Landes est plus que navrant. Outre la facture en munitions et déploiement des militaires, il faudra compter aussi les dégâts sur cette nature qui jusqu’ici avait réussi à être préservée, sans omettre naturellement tout ce qui a été démoli sur la ZAD,  pour établir le coût réel de cette opération qui déshonore ses commanditaires. Pourquoi tant de haine et d’acharnement à détruire un modèle résilient qui, pour beaucoup d’entre nous, représente une des voies possibles pour assurer un avenir aux jeunes générations ? Pourquoi sinon le refus par les autorités de toute remise en question du modèle économique actuel qui, pourtant, nous entraîne à notre perte. Je vous invite encore une fois à vous rendre sur le site de Reporterre pour suivre les évènements et, tout particulièrement, à lire l’article de Lorène Lavocat sur le saccage de la nature.

le site de Reporterre
l’article de Lorène Lavocat

© Danièle Boone