Reporterre révèle que des nanoparticules auraient causé la mort de dizaines de vaches dans le Haut-Rhin

Quasiment tout un troupeau, situé à proximité d’une usine produisant des nanoparticules, a été mystérieusement décimé entre 2014 et 2016. L’enquête indique que les particules de dioxyde de titane – qui sont utilisées dans l’alimentation – pourraient être impliquées.

L’usine de Thann, située à quelques kilomètres de la ferme est l’un des sept sites de production de dioxyde de titane de l’entreprise Cristal, le deuxième plus grand producteur mondial de cette substance. C’est un pigment blanc produit depuis 1922 dans l’usine, une substance chimique inoffensive sous sa forme normale, utilisé pour ses propriétés d’opacité, de blancheur, notamment dans la nourriture, dans la peinture, les revêtements ou les plastiques.

Seulement voilà, depuis une dizaine d’années, l’industrie du dioxyde de titane s’est mise à produire le produit sous forme de nanoparticules, d’une extrêmement petite taille – on parle de l’échelle d’une cellule. Sous cette forme nanométrique, le dioxyde de titane passe à  travers la peau et la molécule peut ainsi aller se loger un peu partout, y compris dans le cerveau.

L’industrie du dioxyde de titane entretient évidemment savamment la confusion entre l’usage “classique” du dioxyde de titane et son usage sous la forme nanométrique. Encore une info qui montre l’inconséquence des industriels à utiliser abondamment des particules dont on ne sait quasiment rien sur les effets sur la santé des humains et de l’environnement.

☞ lire l’article sur Reporterre

© Danièle Boone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *