M. Macron, président de la Négation écologique

Hervé Kempf a écrit un édito sur Reporterre autour de la nomination de François de Rugy au ministère de l’écologie et de la transition sociale pour succéder à Nicolas Hulot. Il n’y a pas de compromis possible entre le néolibéralisme et une politique écologique. Et il n’y a rien à attendre du pouvoir qui ne serait pas gagné par la lutte, écrit-il. Je suis entièrement d’accord avec l’analyse d’Hervé Kempf et je vous invite à le lire.
l’édito de Hervé Kempf
☞ A lire également, toujours sur Reporterre, François de Rugy ne nuira pas aux Lobbies par la sociologue Vanessa Jérôme

© Danièle Boone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *