Planète Nièvre : Jouets et friandises

C’est de saison, pour cette dernière émission de l’année, nous nous sommes intéressés aux jouets et aux friandises que nous offrons à nos enfants. Faire plaisir est bien naturel mais comment éviter les pièges de cette fête de la consommation qu’est devenu Noël. Les industriels savent y faire pour nous tromper. Ces dernières années, on a découvert que jouets et bonbons pouvaient être très toxiques pour nos enfants.

Sous prétexte d’économie circulaire, certains jouets sont fabriqués avec des matérieux recyclés qui peuvent contenir des produits toxiques dangereux comme le brome. Des analyses ont montré que l’on pouvait y trouver aussi PVC, phtalates, formaldéhyde, métaux lourds, colorants azoïques. Du côté des friandises industrielles, la plupart contiennent des nanoparticules comme le dioxyde de titane (E171) ou le dyoxide de silicium (E551) or ces particules minuscules de un dix millième de millimètre passent les barrières de notre corps et peuvent arriver au noyau des cellules. Et là, elles peuvent détériorer l’ADN, c’est à dire notre signature génétique.

Que pouvons-nous faire ? Etre vigilant, lire les étiquettes et choisir d’aller acheter ses jouets chez des petits commerçants soucieux de proposer des produits sains et écologiques. Il en existe dans presque toutes les villes. Dans la Nièvre, à Nevers, Jean de la Lune et la Boutique enchantée, à La Charité sur Loire, la Quincaillerie et à Corbigny, La tête à Toto. Le bouche à oreille est la meilleure source pour les connaître. Nous avons rencontré, Nadine Poidvin, propriétaire du magasin de jouets Jean de la Lune, très soucieuse de proposer des jouets, joli, éducatifs, de bonne qualité et écologiques. Quant aux bonbons, sont-ils si bons ? Il existe des alternatives maison et en plus, on peut associer les enfants pour les fabriquer. Ils adorent !

écouter l’émission

© Danièle Boone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *