Archives pour la catégorie Jardin

Cocottes

Photo-famille
Lorsque je me suis installée à la campagne, je voulais deux poules pour les œufs. Le lendemain de mon arrivée, deux poulettes rousses ont rejoint le poulailler hérité de l’ancien propriétaire. J’ai découvert rapidement que les cervelles d’oiseaux sont mieux remplies que ce que l’expression sous-entend ! Plus j’observe tout ce petit monde, plus j’apprends. L’année suivante, trois poulettes industrielles achetées au marché local vinrent renforcer mes effectifs. Et l’année suivante, malgré tous mes préjugés de départ, Alexandre, le petit coq gaulois vint compléter mon cheptel. Une poule limousine a couvé. J’ai gardé trois poulettes noire du Berry sur les 6 poussins qui sont nés. Et, de fil en aiguille, je suis tombée dans la « cocottomania » ! ☞ lire la suite

© Danièle Boone

Un sol vivant au jardin

Sol-couvert-foret
Inspirés par l’observation de la nature, notamment le modèle forestier où le sol n’est jamais nu et où tout est recyclé naturellement grâce à de nombreuses petites bêtes, bactéries et autres micro-organismes, les adeptes du jardinage sur sol vivant préconisent deux grands principes : non travail du sol et couvert permanent.
lire la suite

© Danièle Boone

Les jardins s’exposent au Grand Palais

Cézanne
Havres de couleurs et parcelles d’éternité, les jardins sont à la mode. Ils s’exposent au Grand-Palais. J’ai profité d’une courte escale à Paris pour une visite entre deux trains. Si ce n’est déjà fait, courez-y avant le 26 juillet. A la croisée de la peinture, de la photographie et des sciences, cette exposition retrace six siècles de création autour du jardin. La balade vaut le détour. ☞ lire la suite

© Danièle Boone

Des fleurs sauvages dans mon jardin

Fleurs sauvagesLa vie animale est entièrement liée à la vie végétale, elles ont co-évolué au fil des millénaires et sont indissociables. Que deviendraient les plus beaux papillons de l’été sans le feuillage de l’ortie pour nourrir leurs chenilles ? Que deviendraient les syrphes ou les coccinelles sans les colonies de pucerons installées sur les plantes relais ? La disparition des plantes sauvages au profit d’une production potagère ou d’espèces horticoles détruit ces fragiles équilibres.

En 1870, François Ayasse, un savant inspiré écrivait une Étude agricole, conseillant d’enchanter la campagne en plantant partout un maximum de fleurs « pour lutter contre les fléaux, les maladies e la stérilité de l’agriculture. » Il avait tout compris mais, hélas, son idée ne fit pas recette !

Brigitte Lapouge-Dejean et Serge Lapouge nous propose donc… de les cultiver. Un paradoxe pour des plantes sauvages, mais rassurez-vous, une fois réintroduites dans votre jardin, vous les laisserez vivre leur vie. Les auteurs nous invitent à découvrir les plantes bio-indicatrices qui nous parlent de notre sols puis celles pour accueillir les insectes et les oiseaux. Et bien sûr, côté pratique, ils nous livrent leurs expériences pour semer, repiquer, planter et récolter leurs graines. Un ouvrage indispensable pour tous ceux qui aspirent à un jardin naturel plein de vie.

Des fleurs sauvages dans  mon jardin
par Brigitte Lapouge-Dejean et Serge Lapouge
Éditions Terre vivante, 120 pages, 14 € – www.terrevivante.org

© Danièle Boone

L’éveil de la permaculture de Adrien Bellay

jardin mené en permacultureEt si la révolution s’inspirait de la nature ? Tel est le sous-titre de ce documentaire de Adrien Bellay sur la permaculture. Cette dernière n’est pas simplement une méthode de culture. C’est un projet de vie, du bons sens organisé. La permaculture est devenue une façon de faire bouger le monde, une alternative à une société hors-sol, un mouvement en marche international. ☞ lire la suite

© Danièle Boone