L’éveil de la permaculture de Adrien Bellay

jardin mené en permacultureEt si la révolution s’inspirait de la nature ? Tel est le sous-titre du documentaire de Adrien Bellay sur la permaculture. Cette dernière n’est pas simplement une méthode de culture. C’est un projet de vie, du bons sens organisé. La permaculture est devenue une façon de faire bouger le monde, une alternative à une société hors-sol, un mouvement en marche international.

☞ L’enseignement est au cœur du documentaire d’Adrien Bellay. Lui-même a suivi un cours de « design en permaculture », deux semaines d’apprentissage avec Andy et Jessie Darlington, sur le fonctionnement des écosystèmes où les valeurs de partage et d’humanité prennent sens. Au-delà des savoirs échangés,  les deux formateurs, insufflent une forte énergie entre les membres du groupe. On parle d’autonomie, de résistance et de pouvoir d’agir. 

Prendre soin de la terre, prendre soin de l’homme et partager équitablement les ressources sont en effet, les trois principes de base de la permaculture. Voilà de quoi motiver le réalisateur pour faire un film.

Permaculture - terreDe fait, deux approches divisent la pensée scientifique, l’approche analytique et l’approche systémique. La première étudie les phénomènes en les divisant. Elle s’appuie sur la précision des détails. La seconde les étudie dans leur globalité et se concentre sur les interactions entres les éléments. C’est de cette seconde que relève la permaculture.

L’approche systémique remplace les solutions fragmentaires à court terme par des solutions globales à long terme. Ce changement total de perception du monde est résumé dans un des principes majeur de la permaculture : intégrer plutôt que séparer.

Construction butteDans L’éveil de la permaculture, il est beaucoup question de transmission. Aujourd’hui, l’économie de la permaculture repose en grande partie sur les revenus générés par les formations. Ce système de financement pourrait atteindre rapidement ses limites mais les micro-fermes qui naissent un peu partout montrent que les méthodes alternatives prônées par la permaculture se mettent en place concrètement. Derrière ce mouvement international, il y a un grand désir de changer de vie. Toutes les catégories sociales de la population se retrouvent dans les formations mues par une recherche communes de solutions aux problèmes que nous avons tressés sur la planète.

L'éveil de la PermacultureParmi les intervenants : Éric Escoffier, Pascal Depienne, Darren J.Doherty, Jean-Philippe Beau-Douëzy, tous enseignants, François Léger, ingénieur agronome, Louise Geoffrion de l’association Brin de paille, Paul Blavoet, apprenti permaculteur. Pour eux, la permaculture, c’est créer du capital naturel, du capital écologique et c’est une urgence absolue. Éric Escoffier a le mot de la fin : « C’est à la portée de tous. C’est facile. C’est juste un choix. »



20/04/2017 © Danièle Boone