Les radiations nucléaires rétrécissent les cerveaux des oiseaux

« Les oiseaux nichant autour de la centrale nucléaire de Tchernobyl ont des cervelles de 5% plus petites que celles de leurs congénères vivant ailleurs. C’est ce que révèlent les travaux de l’ornithologue Anders Moller, qui a étudié en 2010 546 oiseaux de 46 espèces différentes de cette région. Si cette réduction du volume cérébral semble bien être liée à l’exposition aux radiations nucléaires, son mécanisme n’a pas été élucidé. » No comment.

Lu dans le Figaro Magazine n° 20711, 5 mars 2011

 © Danièle Boone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *