Les graines d’espoir de Jane Goodall

Jane-GoodallAprès s’être intéressée à l’alimentation (Nous sommes ce que nous mangeons, Actes sud), Jane Goodall s’éloigne une nouvelle fois du monde animal pour se pencher sur celui des plantes. Mais, de fait, l’union d’espèces animales et végétales est inextricable. Dès l’enfance, elle s’est passionnée pour les végétaux qui l’entourent et entretient, entre autres, une relation forte avec « son »  hêtre. On découvre certaines illustrations de sa main adolescente, pieusement conservées par sa mère. Jane Goodall nous explique, très simplement, le monde des plantes tout en égrenant son récit d’histoires de sa vie et de rencontres. ☞ lire la suite

© Danièle Boone

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *