La grande malbouffe

Ce documentaire de Maud Gangler et Martin Blanchard nous entraîne dans les coulisses de l’agroalimentaire avec pour fil conducteur la préparation d’un « cordon bleu », vous savez ce plat composé d’une escalope de veau ou de volaille, d’une tranche de jambon fumé ou de bacon et de fromage, le tout étant panné. Ça, c’est pour la recette maison car le cordon bleu industriel peut contenir une trentaine d’additifs et quelque chose qu’on essaye de nous faire passer pour de la viande. Ce film nous emmène en Allemagne et en Suisse mais aussi à Dublin et à Bruxelles. On y découvre le pouvoir des applications comme Yuka mais aussi comment les industriels réagissent pour se donner le « clean label » dont, en fait, il n’existe aucun cahier des charges, et puis aussi, comment les nouvelles tendances végétariennes et vegan font le beurre des industriels. Experts, nutritionnistes, docteurs en sciences des aliments ou consultants en « transformation positive » nous éclairent sur ce qui est dans nos assiettes d’aujourd’hui et de demain. Alors, vive la bonne vieille cuisine avec des produits sains acheté en vrac ! Et si c’est ma conclusion et non celle du film, on espère voir triompher au plus vite la nouvelle tendance au retour aux fourneaux comme en témoignent le nombre incroyable de jeunes créatrices et créateurs culinaires.
A voir absolument sur Arte ce mardi 2 février à 20h50 ou en replay jusqu’au 2 avril.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.