Alternatiba, vous connaissez?

Alternatiba à Luxembourg ville

Les membres d’Alternatiba rencontrent Carole Dieschbourg à Luxembourg Ville © Alternatiba

Le Tour Alternatiba, c’est un tour de France et d’Europe à vélo, pour promouvoir les alternatives écologiques et la transition énergétique dans l’espoir de limiter le réchauffement climatique. Un périple de 5 600 kms parti le 5 juin de Bayonne. Leur objectif : faire pression sur les décideurs et sensibiliser l’opinion publique à l’urgence écologiste. Plus de 150 000 citoyens européens ont déjà participé à un Alternatiba, village des alternatives au changement climatique, ou à une étape du Tour Alternatiba.

Après avoir parcouru déjà 2800 km, les cyclistes sont arrivés ce mardi 27  juillet à Luxembourg Ville où ils ont rencontré Carole Dieschbourg, Ministre de l’Environnement luxembourgeoise et présidente du Conseil Environnement de l’Union Européenne (UE) en charge de coordonner la position de l’UE pour la COP21. ☞ Mathieu Fromont et Cécile Marchand lui ont présenté deux mobilisations citoyennes sensibilisant les populations à l’urgence climatique et promouvant les nombreuses alternatives permettant d’y faire face.

La France qui va accueillir la COP21 (21ème conférence pour le climat) du 30 novembre au 11 décembre n’est pas très fairplay avec Alternatiba. La ville de Marseille a opposé une fin de non recevoir à leur demande d’escale dans la ville prévue pour le 24 juin! 150 bénévoles, 120 artistes et 130 structures locales étaient déjà mobilisées pour la réussite de l’étape marseillaise.

Le 20 juillet, les membres du tour  marquent une pause devant la centrale nucléaire de Fessenheim, ce qui n’a rien d’interdit. Le porte-parole d’Alternatiba dénonce entre autre la fermeture de Nexcis, une filiale d’EDF à Aix-en-Provence, qui fabrique des vitres à la fois isolantes et productrices d’énergie solaire, un exemple qui, pour eux, montre « que les investissements actuels tournent le dos aux économies d’énergies et aux énergies renouvelables, grâce auxquelles beaucoup plus d’emplois pourraient être créés, répartis sur tout le territoire français, qu’avec les énergies fossiles ou nucléaire ». Puis ils repartent sans qu’il y ait eu le moindre incident. Ils font une pause pour un repas dans une ferme coopérative et alternative à Tunsel, en Allemagne. Là, débarque la police allemande qui leur annonce que « la France avait demandé au procureur de Freibourg de contrôler l’identité de tous les cyclistes présents, et qu’en cas de refus de leur part, il convenait de bloquer le Tour ».

Pourtant, dans une lettre officielle du 10 juillet, la ministre de l’écologie Ségolène Royal avait attribuer le label COP21 au Tour Alternatiba. Comme quoi la parole des politiques et leurs faits n’ont rien à voir. Mais il y a longtemps que le ridicule ne tue plus!

Tour Alternatiba : la carte

Cliquer sur la carte du Tour Alternatiba pour plus d’infos

Alternatiba arrivera à Paris le 26 septembre. N’hésitez pas à participer à une étape et/ou vous rendre sur les villages Alternatiba dans les villes étapes.

Plus d’infos


30/07/2015 © Danièle Boone