Araignée crabe

Araignée crabe © Danièle Boone

L’araignée-crabe ne tisse pas de toile. Elle chasse à l’affût blottie dans les pétales d’une fleur. 

Araignée crabe venant d’attraper une mouche © Danièle Boone

Je ne l’avais jamais observé en pleine action. Voilà qui est fait. Une mouche s’approche. Elle ne bouge pas. Elle laisse le diptère avancer et lorsqu’elle juge la distance suffisante,  bondit d’une manière fulgurante, étreint sa victime entre ses pattes antérieures munies d’épines et la pique pour lui instiller un venin foudroyant.

Araignée crabe dévorant un papillon © Danièle BooneElle n’hésite pas à s’attaquer à des proies bien plus grosses qu’elle comme ce papillon gamma. L’insecte est généralement mangé sur la fleur même. Les enzymes contenus dans le venin injecté dans le corps de la victime, dissolvent les tissus internes. L’araignée n’a plus qu’à les aspirer au travers de minuscules perforations pratiquées en divers points du corps.

Araignée crabe dévorant un hyménoptère © Danièle Boone

Là, je l’ai découvert se délectant d’un hyménoptère. Elle est devenue légèrement jaune. Ce n’est pas un effet d’optique. Pour mieux tromper sa victime, l’araignée revêt une tenue de camouflage.

Araignée crabe © Danièle Boone

En quatre jours selon mon observation, elle a pris la couleur de la fleur. Certes, ce mimétisme est limité au blanc et jaune mais c’est quand même tout à fait spectaculaire!

26/08/2010 © Danièle Boone – Toute utilisation même partielle du texte et des photos est soumise à autorisation

One Response to Araignée crabe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *