Archives pour la catégorie Coups de gueule

La démocratie participative en danger

Gabriel Ullmann, docteur-ingénieur, a conduit des enquêtes publiques en tant que commissaire-enquêteur durant de nombreuses années au cours desquelles il a été amené à donner des avis défavorables sur des projets importants comme le Center Parcs de Roybon, et, tout récemment, le projet de ZAC industrielle Inspira.

Mais pour le préfet Lionel Beffre, Gabriel Ullmann « conçoit les enquêtes publiques comme des missions d’expertise. Cela le conduit à mener des investigations et à rédiger des développements sortant du cadre d’une exécution complète et diligente de l’enquête » et pour cela, il a demandé sa radiation qui a été prononcée le 6 décembre à la majorité des voix d’une commission d’aptitude dont le préfet désigne…six des neuf votants (avec quatre représentants en propres). On lui reproche également d’avoir publié des articles sur le droit de l’environnement. Un recours circonstancié contre cette décision a été déposé le 13 février 2019. Le Tribunal administratif de Lyon en a été saisi.

C’est grave ! Cette radiation met en lumière les conflits d’intérêts qui règnent au sein des commissions d’aptitude des commissaires-enquêteurs. Ce sont autant de graves atteintes à l’indépendance des commissaires-enquêteurs. Tout comme à la liberté d’expression. 

Les enquêtes publiques sont un des rares moyens de s’exprimer pour les citoyens. Le 26 décembre, le gouvernement a publié un décret permettant de remplacer les enquêtes publiques des projets soumis à autorisation environnementale par une simple participation du public par voie numérique, une soi-disant expérimentation dans deux régions, la Bretagne et les Hauts-de-France. Maintenant on radie un commissaire-enquêteur juste parce qu’il a bien fait son travail ! C’est la démocratie locale qui est atteinte : tous les empêcheurs de tourner en rond ne doivent plus entraver les grands projets inutiles et autres caprices d’industriels ! Et cela au moment même du soi-disant « grand débat ».

☞ En complément, lire l’article paru le 6 mars sur Reporterre
D.B.

L’évacuation de la Zad du Moulin : la réponse de nos gouvernants à la marche pour le climat

Des milliers de personnes ont participé à la marche pour le climat dans toute la France. Il y avait beaucoup de jeunes, des familles avec des petits enfants… Ce sont ces derniers qui sont les plus concernés. Tous sont allés dans la rue pour dire leur inquiétude et leur désir d’une société qui pense autrement qu’en terme de business et de profit, une société capable de s’engager à long terme. Ils ont été entendu mais la réponse apportée est comme une déclaration de guerre. 

Tôt ce matin, la Zad du Moulin, près de Strasbourg a été évacuée. Contre quoi s’opposent ces zadistes ? Contre la construction d’une autoroute payante de contournement de la ville qui serait construite par la firme Vinci.  Ce projet a été déclaré d’utilité publique en janvier dernier quelques jours seulement après l’annonce de l’abandon du projet de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Comment ne pas voir là la compensation octroyée au groupe Vinci à qui avait été attribuée la construction de l’aéroport ? Et ce fut l’une des couleuvres que dut avaler Nicolas Hulot puisque c’est lui-même qui a fait l’annonce de cette décision !

Malgré les avis négatifs officiels relatifs aux compensations environnementales d’instances étatiques (Conseil national de protection de la nature, agence de la biodiversité, autorité environnementale) et l’avis défavorable des deux enquêtes publiques qui en résultent à l’été 2018, le préfet a validé le projet fin août, en signant les arrêtés autorisant les travaux. Soutenir par la force un projet destiné prioritairement aux camions transeuropéens, c’est dire clairement que le tout bagnole va continuer avec des émissions à effet de serre en hausse permanente alors qu’il faudrait remettre sur rail les trains et les transports en commun, favoriser le commerce local qui évitent le transport des marchandises, etc. Ainsi, en attaquant les zadistes le lendemain de ces rassemblements, c’est apporter une réponse cinglante et refuser tout ce que demande les participants à la marche pour le climat. Et en détruisant pour ce faire une forêt et de nombreuses terres agricoles, c’est aussi dire clairement que la biodiversité et l’avenir de nos enfants, et bien, nos gouvernants s’en foutent. On le savait mais leur arrogance dépasse les bornes !

© Danièle Boone

Nicolas Hulot s’en va


Nicolas Hulot avait accepté un exercice difficile. J’ai été touchée, très touchée, en écoutant son annonce à la matinale de France Inter. J’ai fait partie des sceptiques lorsqu’il est entré au gouvernement. Sa sortie me réconcilie avec lui. Quelque part, les chasseurs ont eu sa peau ! Lorsqu’on sait l’état de la biodiversité, comment peut-on accepter qu’ils gagnent en augmentant le nombre d’espèces chassées, en s’opposant au moratoire proposé par l’Europe pour protéger  la tourterelle des bois, espèce vulnérable, de leur avidité ! Toute proportion gardée, je siège à la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage du Cher en tant que représentante de Nature 18, et j’ai souvent des hauts le cœur. L’établissement des règles est fait de telle façon qu’on ne peut jamais gagner. Alors, je me sens de tout cœur avec Nicolas Hulot. L’homme rebelle, l’homme intègre ne pouvait plus se regarder dans un miroir. Cette réunion avec les chasseurs a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase mais pas n’importe quelle goutte d’eau. Leur arrogance, leur pouvoir sont inadmissibles. Pour qui se prennent-ils, eux qui prétendent gérer la nature et œuvrer pour la biodiversité ? Quelle prétention ! Comment peuvent-ils être écoutés ? ☞ lire la suite

© Danièle Boone

Bêtise humaine

Fabrice Nicolino, qui a été gravement blessé dans l’attentat de Charlie Hebdo et qui lutte pour retrouver l’usage de ses jambes, vient de relayer sur son blog deux messages de ses lecteurs qui témoignent de l’incommensurable bêtise humaine. Merci à lui de rester envers et contre tout un lanceur d’alerte et d’épingler et de dénoncer, sans relâche, la stupidité, l’avidité et la barbarie qui règne dans notre monde.
• Le premier, photo à l’appui, parle d’une pratique californienne très tendance: pour se donner l’illusion d’avoir une super pelouse, les californiens peignent en vert leur gazon desséché ! Et oui, vous avez bien lu, une sècheresse particulièrement sévère règne en Californie depuis 4 ans.
lire ici
• Le deuxième est le cri de révolte d’une agricultrice face au déterrage d’une renarde et de ses renardeaux morts déchiquetés dans son champ par les chiens des chasseurs d’Assérac (44) à la hauteur de leur bêtise. Comme d’hab, ils s’arrogent tous les droits : cette femme était favorable à la présence de la famille Goupil mais ils sont venus les tuer chez elle. De plus, une partie de sa récolte de foin a été saccagée par le piétinement des intervenants ivres de cruauté. Elle appelle à signer la pétition en faveur du renard initiée par l’Aspas.
lire ici

© Danièle Boone

Prédateurs: chronique d’une disparition annoncée


Photo de Elisabeth Faivre-Thévenet parue dans mon livre « Voir la faune »


Le département du nord se prépare aux Ch’tis fox days. Le nom résonne comme une fête mais cela sent surtout le sang. La semaine du 17 au 23 février sera entièrement consacrée à la chasse aux renards. Tout sera permis : déterrage, piégeage, tirs… Encourager des actes capables de causer d’immenses souffrances à des créatures vivantes est un acte de pure barbarie, une déchéance pour notre humanité. Cette initiative revient à Jean-Marc Dujardin, le nouveau président de la FDC 59 (Fédération départementale de chasse). Je suppose qu’un cabinet de communication a été mis à contribution pour ce concept qui résonne très Country. ☞ lire la suite

© Danièle Boone