Archives pour la catégorie Jardin

Planète Nièvre : jardiner zéro phyto

Mon jardin naturel
Depuis le 1er janvier, la loi labbé interdit l’utilisation des pesticides de synthèse dans les jardins privés. Comment fait-on sans ? Quels produits les remplacent ? Ne serait-ce pas l’occasion de revoir ses pratiques et de passer au jardin naturel ? Autant de questions auxquelles l’équipe de Planète Nièvre essaie de répondre au cours de cette émission.

Les nouveaux produits phytosanitaires sont présentés comme plus écologiques néanmoins la lecture de l’étiquette laisse songeur. L’acide pélargonique des désherbants provoque des brûlures de la peau, des lésions oculaires graves et des lésions des voies respiratoires. Le bacille de Thuringe peut être à l’origine d’une redoutable allergie de la cornée. Quant au pyrèthre non sélectif, il tue tous les insectes sans distinction, les pucerons donc mais aussi les coccinelles.

Et si la solution était tout simplement de jardiner au naturel, sans rien du tout ? Chouchouter son sol, installer des fleurs partout et tout le temps, laisser pousser quelques herbes folles… ce n’est pas difficile. Personnellement, mon jardin (photo) n’a pas vu un biocide même naturel depuis que je vis ici, c’est à dire 9 ans. Et je récolte de très beaux légumes! Alors lâcher prise ! Vous verrez cela se passera bien !

écouter l’émission

Alain Pontopiddan et les arbres libres

Alain Pontopiddan est un inconditionnel des arbres. Dans ce livre paru aux éditions MABD (Mouvement de l’agriculture biodynamique), il commence par parler de leur beauté tout en affirmant qu’il s’agit d’un livre technique, dont le sujet est la taille des arbres. Bien sûr, il ne prône que celle qui respecte leur beauté naturelle, l’antithèse de la taille de domination de l’arbre par l’homme qui parfois semble prendre beaucoup de plaisir à élaguer, contraindre. Alain est un des pères de la taille douce. Il a constaté au fil des ans qu’un arbre avait finalement très peu besoin de taille. Il sait se conduire lui-même. Un arbre mis en beauté va produire plus de fruits, plus beaux, s’émerveille-t-il. ☞ lire la suite

© Danièle Boone

Cocottes

Photo-famille
Lorsque je me suis installée à la campagne, je voulais deux poules pour les œufs. Le lendemain de mon arrivée, deux poulettes rousses offertes par ma nièce ont rejoint le poulailler hérité de l’ancien propriétaire. J’ai découvert rapidement que les cervelles d’oiseaux sont mieux remplies que ce que l’expression sous-entend ! Plus j’observe tout ce petit monde, plus j’apprends. L’année suivante, trois poulettes industrielles achetées au marché local vinrent renforcer mes effectifs. Et l’année suivante, malgré tous mes préjugés de départ, Alexandre, le petit coq gaulois vint compléter mon cheptel. Une poule limousine a couvé. J’ai gardé trois poulettes noire du Berry sur les 6 poussins qui sont nés. Et, de fil en aiguille, je suis tombée dans la « cocottomania » ! ☞ lire la suite

© Danièle Boone

Un sol vivant au jardin

Sol-couvert-foret
Inspirés par l’observation de la nature, notamment le modèle forestier où le sol n’est jamais nu et où tout est recyclé naturellement grâce à de nombreuses petites bêtes, bactéries et autres micro-organismes, les adeptes du jardinage sur sol vivant préconisent deux grands principes : non travail du sol et couvert permanent.
lire la suite

© Danièle Boone

Les jardins s’exposent au Grand Palais

Cézanne
Havres de couleurs et parcelles d’éternité, les jardins sont à la mode. Ils s’exposent au Grand-Palais. J’ai profité d’une courte escale à Paris pour une visite entre deux trains. Si ce n’est déjà fait, courez-y avant le 26 juillet. A la croisée de la peinture, de la photographie et des sciences, cette exposition retrace six siècles de création autour du jardin. La balade vaut le détour. ☞ lire la suite

© Danièle Boone