Archives de catégorie : Mes livres

Qui veut la peau des écolos ?

Qui veut la peau des écolos.
Mon nouveau livre, co-écrit avec Marc Giraud, mon ami et complice de longue date, est en librairie. C’est un sujet très sérieux qui n’étonnera pas les visiteurs réguliers de ce blog. Je tiens à préciser qu’il ne s’agit pas des écolos politiques mais bien des écologistes vrais, au sens premier du terme, qui défendent la nature.

.

Voici notre avant-propos :

Nous ne sommes pas encore en dictature, mais de loi en loi, nous nous éloignons d’une démocratie digne de ce nom. Les attentats terroristes ou la crise sanitaire du Covid-19 ont été des occasions de tester des mesures de restrictions de nos libertés, et pourtant, quelle que soit leur gravité, ils ne sont que des sous- ensembles d’un enjeu plus vaste dans le temps et dans l’espace : l’écologie.

lire la suite

Je sauve les oiseaux – 10 missions pour ma terre

Je sauve les oiseaux - RusticaMon dernier livre qui vient de paraître aux éditions Rustica dans la collection Rusti’kid est une version pour les enfants de 6 à 10 ans de «.Sauvons les oiseaux.», le manifeste que j’ai publié l’année dernière également chez Rustica. ☞ ici

Après leur avoir expliqué la situation actuelle des oiseaux, pourquoi il faut les sauver et comment, je leur propose 10 ateliers pour qu’ils puissent agir à leur niveau dans cette grande mission de sauvegarde de la biodiversité : fabriquer un pain de graisse, construire un nichoir pour les rougegorges,  participer au comptage des oiseaux du jardin, planter un arbuste à fruits, etc.

N’hésitez pas à en parler autour de vous. Merci d’avance pour votre aide à le diffuser. Merci pour les oiseaux.

Éditions Rustica, collection Rusti’kid, 64 pages, 7,95 €
….

Accueillir les insectes dans mon jardin

Accueillir les insectes dans mon jardinLes abeilles vont-elles disparaître ? Où sont passé les papillons ? Des questions que tout le monde se pose aujourd’hui et auxquelles je tente d’apporter des réponses dans mon livre qui vient de paraître aux éditions Jouvence.   Les chiffres sont terrifiants : selon une étude allemande publiée en octobre 2017 dans la revue PLoS One, 75% des insectes ont disparus en 30 ans. En France, une étude en cours menée par le CNRS de Chizé (79) constate également un effondrement des populations d’insectes depuis 2000 sans être encore en mesure de donner des chiffres. Selon un rapport de l’Agence européenne de l’environnement, entre 1990 et 2011, les populations de papillons en Europe ont diminué de presque 50 %.  Bref, toutes les études convergent : le déclin des insectes est bien réel et s’est accentué ces cinq dernières années. Dans ce livre où l’on découvre aussi la vie des insectes, je donne quelques clefs pour essayer de les aider, à son niveau, dans son jardin, en leur offrant le gîte et le couvert.
lire la suite

Écouter mon interview par Olivier Guillaume sur RCF
Lire la tribune « Protéger les insectes, c’est protéger notre futur » parue sur Reporterre

Accueillir les insectes dans mon jardin – ma contribution à la biodiversité, éditions Jouvence, 125 pages, 8,90 €

Sauvons les oiseaux !

Sauvons les Oiseaux RusticaJe  vous présente ce modeste petit livre que je viens d’écrire pour une grande cause. N’hésitez pas à parler de ce manifeste autour de vous. Merci d’avance pour votre aide à le diffuser. Merci pour les oiseaux. Voici mon texte d’introduction :

« Chaque printemps, le chœur des oiseaux amoureux résonne, harmonieux et gai, tandis que le tambourinage des pics bat la mesure. Les phrases flûtées du rossignol jaillissent même la nuit. Chaque année, c’est le même émerveillement. Les chants d’oiseaux ne se démodent jamais. Mais, chaque année, cette musique se fait plus discrète. Serait-il possible qu’un jour elle s’arrête ? Serait-il possible que le « printemps silencieux » de Rachel Carson devienne une réalité ? Il faut se rendre à l’évidence : c’est terrifiant, mais c’est désormais le scénario le plus probable.

Les oiseaux, c’est aussi la beauté, la grâce et la légèreté. Et si nous perdions tout cela ? Leur inquiétante disparition nous alerte sur la folie et l’inconscience de notre monde. Homo sapiens a joué les apprentis sorciers et nous pourrions bien nous retrouver seuls au monde. Pas longtemps, car les oiseaux et tout le vivant participent à la bonne santé de la planète et sont indispensables à notre survie. Ils sont les travailleurs de l’ombre, ceux qui ne demandent pas de salaire, et qui pourtant s’activent pour nous.

Ceux qui ont tenu un oiseau blessé dans leurs mains, un petit corps effrayé qui palpite et qui s’abandonne d’un coup comme s’il savait qu’on était là pour le soigner, pour le sauver, connaissent aussi la joie d’ouvrir leurs mains pour redonner la liberté à un oiseau guéri. Aujourd’hui, c’est toute l’avifaune qui est malade de nous. Réagissons face à la lenteur des décisions politiques et ne nous résignons pas à attendre en vain de ces dernières les réponses urgentes et les changements majeurs nécessaires pour enrayer cette catastrophe annoncée. Sauvons les oiseaux doit être un cri de ralliement et retroussons nos manches au quotidien dès maintenant ! »

Sauvons les oiseaux. Préface de Allain Bougrain-Dubourg. Éditions Rustica / LPO, 64 pages, 7,95 €

☞ Interview par Mathieu Vidard dans la tête au carré sur France Inter (à 43’09)
À propos de l’émission

Pensées pour les amoureux des chevaux

Chevaux-almaniak 2019Les éditions 365 ont décidé de republier les « Pensées pour les amoureux des chevaux  » initialement parues en 2014. L’iconographie a été renouvelée mais les textes sont repris à l’identique. J’avais pris beaucoup de plaisir à faire ce petit ouvrage qui m’a demandé une grosse recherche documentaire. De fait, c’est un calendrier pour l’année 2019. A chaque jour, soit une pensée, soit un portrait de cheval célèbre (Incitatus, le cheval de l’empereur Caligula, Morzillo, celui de Cortès devenu un dieu, Rossinante, la jument de Don Quichotte, Zingaro, le cheval clown de Bartabas qui a donné son nom à son théâtre équestre), un portrait de passionné (Thierry Lhermitte, Paul Morand, Jean Rochefort, Théodore Géricault), une anecdote sur les pratiques équestres dans le monde (Maroc, États-Unis, Mongolie, Irlande, Oman), un commentaire éthologique qui éclaire sur le comportement de la gent équine ou encore une citation. Je vous livre la première pensée de l’année celle qui illustre le 1er janvier 2019 donc : « Le must pour un cavalier, c’est de rendre son cheval aussi beau que lorsqu’il est dans la nature, sans homme sur le dos. » J’ai longtemps été une cavalière, je ne sais pas si j’ai réussi cela mais c’est vrai qu’un cheval, c’est un compagnon extraordinaire qu’on n’oublie jamais !
Éditions 365, 14,95 €