Archives pour la catégorie Monde

No land’s song

Sara Najafi

Interdire aux femmes de chanter sur scène en soliste semble impensable, pourtant c’est la réalité en Iran. La raison ? Les voix féminines « excitent beaucoup trop les hommes sexuellement ». Nous trouvons cela forcément ridicule et humiliant pour les femmes. Sara Najafi, compositrice, aussi. C’est pourquoi, en 2009, elle décide d’organiser un concert officiel pour les femmes solistes en faisant monter sur scène Parvin Namazi et Sayeh Sodeyfi, deux iraniennes mais aussi, Élise Caron et Jeanne Cherhal, deux françaises, ainsi que Emel Mathlouthi, la jeune chanteuse tunisienne qui s’est fait connaître lors du printemps arabe. ☞ lire la suite

© Danièle Boone

Uranium appauvri : un tueur très présentable

L’uranium appauvri est un métal très dur et très dense. Utilisé comme pointe d’une balle ou comme tête d’un obus, il est capable de traverser un premier tank, puis un deuxième. Les militaires américains considèrent les munitions à l’uranium appauvri comme une arme magique. Les Français aussi. Pour ceux qui s’en servent, il est irréprochable mais des scientifiques et d’anciens responsables du Pentagone affirment que les conséquences sanitaires et écologiques sont catastrophiques pour la santé des populations concernées et la planète toute entière. Qui a tord, qui a raison? Jacques Charmelot (auteur) et François Chayé (réalisateur) ont mené l’enquête. Leur documentaire sera diffusé samedi 17 août sur France 5. Les deux hommes ont tenu à être très rigoureux, dépassionné. Leur travail est admirable. On se doit de regarder ce film pour se forger sa propre opinion sur ce sujet car notre pays continue à fabriquer et utiliser ces armes  toujours considérées comme « conventionnelles » comme le fait remarquer Gérard Gachet, ex porte-parole du ministère français de la Défense.
lire la suite

© Danièle Boone

Viande de cheval roumaine : une autre lecture

Quel scandale ! Le sujet fait la une de tous les journaux. Et on enlève à tour de bras tout produit de la marque findus suspecté de contenir de… la viande de cheval. Comme si cette dernière était un poison mortel !  On mélange tout comme d’habitude. Certes, l’acheteur est en droit de savoir ce qu’il achète mais cet acheteur regarde-t-il les étiquettes ? Et même lorsqu’il sait qu’un produit alimentaire est bourré d’additifs chimiques qui ruinent sa santé doucement mais sûrement, il remplit quand même son caddy. Comment est-ce possible scande-t-on dans la presse mais personne ne s’est interrogé sur le pourquoi. Seul José Bové a signalé que depuis l’interdiction de circulation des équidés sur les routes, les cours de la viande de cheval se sont effondrés en Roumanie mais l’info est sibylline pour toute personne non informée. Derrière ce fait divers se profile, en effet, toute l’histoire de la Roumanie agricole traditionnelle en train de disparaître et de la redistribution des terres au profit d’hommes d’affaires sans scrupule. ☞ lire la suite

© Danièle Boone

L’Or Vert du Décor

Une info pour les parisiens: Mélodie Tribourdaux et l’Association Cœur de Forêt présentent L’or Vert du Décor, un documentaire de 52 mn tourné en Bolivie, dans la région des Yungas. Mélodie, la réalisatrice a effectué du volontariat pour le refuge de la Senda Verde situé à 3 heures de la Paz. C’est à la fois un sanctuaire pour la faune et la flore sauvage et un lieu d’accueil pour des animaux nés en captivité qui apprennent à renouer avec leur milieu naturel. C’est aussi un centre d’éco-tourisme et un lieu d’éveil à l’environnement. Elle y est retournée pour réaliser ce documentaire avec le soutien de l’Association Cœur de Forêt, une association qui œuvre pour la reforestation et le développement.

Une projection aura lieu ce vendredi 16 décembre à 18h30 à la Maison de l’Amérique latine, 217 bd St Germain, Paris 7ème.  Entrée libre (100 places). Mélodie Tribourdaux sera présente. Je ne la connais pas, je n’ai pas vu le film, je ne pourrais pas venir mais je suis sûre que c’est passionnant.

voir la bande annonce

© Danièle Boone

Maroc, terre d’espace

Au-dessous du M’Goun © Danièle Boone

Je n’étais pas allée au Maroc depuis 5 ans. J’ai retrouvé avec plaisir les grands espaces mais le pays a changé. Dans sa course effrénée à la modernité, ne risque-t-il pas de perdre son âme? ☞ lire la suite

© Danièle Boone