Archives de catégorie : Natures

Nature Nièvre : Le guêpier d’Europe

Guêpier d'Europe
Hier je suis allée observer les guêpiers au Bec d’Allier. Quelle beauté.! Avec leurs couleurs chatoyantes, bleu turquoise, vert, jaune et roux éclatant, ils font incontestablement partie de nos plus oiseaux. Un masque noir entoure leurs yeux rouges et prolonge leur bec noir légèrement incurvé. Leur taille est à peu près celle d’un merle, soit 28 centimètres environ. Ils ont des allures d’oiseaux exotiques mais ils sont bien européens. Ils arrivent chez nous fin avril, après un long périple depuis l’Afrique, et repartent mi-septembre : quatre mois et demi donc pour profiter de leur présence.

Les guêpiers nichent dans les falaises qui bordent la Loire et l’Allier en compagnie des hirondelles de rivage. Ils ont  besoin d’une paroi verticale assez friable et bien exposée pour y creuser avec leur bec un tunnel d’environ un à deux mètres qui mène à le chambre de ponte. Comme leur nom l’indique, les guêpiers se nourrissent principalement d’hyménoptères, guêpes, frelons ou bourdons. Ces insectes piqueurs représentent  la moitié de leur régime alimentaire. Les oiseaux complètent leur menu avec des mouches, des coléoptères, des criquets, des sauterelles… Très agile, ils peuvent aussi capturer en vol des insectes très rapides comme les libellules ou les papillons

écouter la chronique (7′27″)

Nature Nièvre : le raton laveur


Originaire d’Amérique, le raton laveur est arrivé en France, il y a environ un siècle. Avec son masque noir qui lui donne un air de brigand, son pelage épais et sa queue annelée, il est facile à reconnaître. Espèce dite invasive, il a été classé nuisible en 2016. Pourtant, notre pays ne dispose d’aucune donnée sérieuse sur l’impact de sa présence ! On lui reproche de s’attaquer aux œufs dans les fermes, de ravager les vignes et les vergers, de voler le miel des ruches et de perturber l’équilibre naturel en détruisant les nichées. Ses ennemis l’accusent également d’être prolifique car les portées sont de 3 à 8 petits mais il ne se reproduit qu’une fois pas an et nombre d’entre eux n’atteignent pas l’âge adulte d’ailleurs, même là où il est bien implanté, notamment dans l’Est de la France, les populations restent assez faibles.

écouter la chronique (7′18″)

Nature Nièvre : le pic épeiche

Pic épeiche

Peut-être que, comme moi, vous avez la visite quotidienne à vos mangeoires du pic épeiche. C’est une bonne occasion pour observer cet oiseau plutôt farouche. De la taille d’un merle, avec un plumage bigarré de trois couleurs, noir et blanc avec le bas-ventre rouge vif, il est facile à reconnaître. De tous les pics, c’est incontestablement, le plus commun. Il se se rencontre partout où il y a des arbres. Il y trouve sa nourriture et y établit son nid.

écouter l’émission (7′29″)

Nature Nièvre : les escargots

Escargot Oxychilus draparnaudi

Il existe environ 400 espèces d’escargots terrestres en France dont la plupart sont minuscules, moins de 2 mm. Certains ont une coquille aplatie, d’autres sont des cônes élancés, d’autres encore ressemblent à des boutons. Côté couleur, il en existe des blancs, des beiges, des jaunes. La caractéristique la plus visible de l’escargot est sa coquille. Constituée de cristaux de carbonate de calcium entrelacés de longues protéines fibreuses, elle représente 35 % de son poids. Et c’est un recordman de lenteur ! Ses déplacement ne dépassent généralement pas quelques dizaines de mètres par an.

écouter la chronique (6′45″)