Archives pour la catégorie Rencontres

Le safran d’Antoinette

Du safran en Berry, cela n’a rien d’exotique. Cette épice est cultivée en France depuis le XIème siècle pour connaître une apogée du XVème au XVIIème siècle. Sa culture décline au XIXème siècle et disparaît dans les années 1900. Depuis quelques années, les safranières renaissent comme à Ourouer les Bourdelins, un village de la vallée de Germigny dans le Cher où Virginie Roger bichonne en bio son « or rouge ».
lire la suite

© Danièle Boone

Rencontre avec Pierre Rabhi

Une rencontre avec Pierre Rabhi ? Je n’aurai raté cette occasion pour rien au monde. Aussi lorsque les JNE, l’association des journalistes et écrivains pour la nature et l’écologie dont je fais partie, a proposé de lui rendre visite, je n’ai pas hésité. C’est que j’admire profondément ce petit homme modeste mais si grand en humanité. Depuis que j’ai lu « Parole de terre », livre à travers lequel je l’ai découvert dans les années 1990, il est un peu beaucoup mon maître à penser ou plutôt, disons, que ses paroles m’ont aidé à m’ouvrir à un autre monde.  ☞ lire la suite

© Danièle Boone

Au fil des araignées

Christine Rollard © F.G. Grandin / MNHN

Spiderwoman, vous connaissez? Et bien je vous la présente. Dans la vraie vie, elle s’appelle Christine Rollard. Elle est aranéologue – comprendre spécialiste des araignées – au Museum d’Histoire Naturelle de Paris. On lui doit la somptueuse et ludique expo intitulée Au fil des araignées. Son pari : vous faire aimer ces petites bêtes parfois fort jolies et toujours fort utiles. Pas possible ! Peut-être, en tout cas, bon nombre de clichés vont s’effondrer, ça, c’est sûr! ☞ lire la suite

© Danièle Boone

L’âge de l’empathie par Frans de Waal

Frans de Waal © Danièle Boone

Pour justifier une politique basée sur la loi du plus fort, nos décideurs s’appuient sur de faux principes de biologie. En effet, dans la nature, affirme le primatologue Frans de Waal, la compétition n’est pas le seul moyen de survivre. La coopération a largement sa place d’où le sous-titre de son livre  « Leçons de la nature pour une société solidaire ».
suite

© Danièle Boone

Aurélien Brulé, la forêt et les gibbons

Une mère Gibbon et son petit au centre Kalaweit créé par Aurélien Brulé dit Chanee © Nick Lyon

Des gibbons sans forêt, ce ne sont plus des gibbons”. Aurélien Brûlé, Chanee pour les Indonésiens, est catégorique. Ces primates sont, en effet, entièrement arboricoles. “Leur sauvegarde sans préserver aussi leur habitat n’a pas de sens.” Mais la forêt en Indonésie, comme dans trop d’endroits de la planète, part en fumée pour faire de la place aux palmiers à huile et maintenant aux agrocarburants. “Nous perdons 2 millions d’hectares par an (soit 2 terrains de football chaque minute)  mais il reste encore des terres vierges à protéger.” Chanee s’est fait largué dans la forêt vierge où il a vécu un mois en totale autonomie, sans tél, sans radio et sans GPS. Il a observé, noté, photographié, filmé et prouvé ainsi que la forêt primaire existe encore à Bornéo, bien vivante, et que cela vaut la peine de se battre pour elle et pour la survie des gibbons mais aussi pour celle de l’humanité.  ☞ suite

Aider Kalaweit:
Parrainez l’association. Vous vous engagez alors à verser 5 € par mois sur du long terme.
Donnez lui du temps, en écovolontariat. Vous vivrez dans le centre au cœur de la forêt avec les gibbons dont vous vous occuperez. Une super façon de voyager autrement! www.kalaweit.org

© Danièle Boone