Archives pour la catégorie Voir, lire, écouter

Chroniques de films (fictions et documentaires) de livres, d’émissions radio

Kiki Smith : la nature inspiratrice

Kiki Smith - Monnaie de Paris

J’ai découvert récemment Kiki Smith, artiste américaine qui a trouvé l’apaisement dans la contemplation de la nature. Des femmes de bronze, sorte d’Alice au pays des merveilles, endormies au milieu des moutons, accueillent le visiteur. Cette première rétrospective française, à la Monnaie de Paris, réunit près d’une centaine d’œuvres. Le parcours non chronologique nous immerge dans l’étrange univers de Kiki Smith.
lire la suite

Planète Nièvre : vous avez dit nuisibles ?

Depuis la loi «biodiversité» du 8 août 2016, le terme «nuisible» est remplacé par «susceptibles de causer des dégâts». Le terme de «nuisible» devenu politiquement, sociologiquement, culturellement inacceptable, a disparu de tous les textes législatifs et réglementaires mais, malgré ce compromis sémantique, rien n’a changé. L’homme s’octroie toujours le statut de grand ordonnateur de la nature. Inscrire une espèce sur la liste quel que soit le terme apporte une légitimité au droit de la gérer et bien souvent de la détruire sous prétexte de la réguler. Pour chacune des espèces classées, les modalités de sa destruction sont précisées : chasse à tir, piégeage, déterrage, etc. et ceci toute l’année. Cette notion d’animal «nuisible» oppose les chasseurs qui défendent l’idée selon laquelle certains animaux indésirables nuisent à la société et doivent par conséquent être détruits et les protecteurs de la nature pour qui l’idée même d’une séparation entre animaux «utiles» et «nuisibles» est une aberration écologique.

Comme vous le savez, c’est un sujet qui me tient très à cœur. Pour cette émission, nous avons rencontré Sylvie Cardona, vice-présidente et co-fondatrice de AVES France, association de protection des espèces menacées, et François Moutou, vétérinaire épidémiologiste, auteur de nombreux ouvrages.

☞ écouter l’émission

Pour en savoir plus : www.aves.asso.fr & www.aspas-nature.org

Le livre des animaux magiques

Il y a des livres qui émerveillent. Celui-ci en est un. Même si il est destiné aux enfants, je suis complètement sous le charme. Passionnée par les traditions des peuples premiers, Chiara Dattola, l’illustratrice a entraîné sa complice Fleur Daugey, auteur et éthologue dans cette aventure où croyances et science se répondent. Les enfants à partir de 7 ans (et jusqu’à 77 ans et plus) découvriront que chez les Mayas du Mexique, le colibri est le messager des pensées tandis que le caméléon est le créateur du monde pour les Bobos et les Bwaba, peuples d’Afrique de l’Ouest ou encore que le vautour est l’oiseau du paradis pour les Mongols d’Asie centrale. Ce tour du monde des traditions à travers les animaux magiques est servi par un format généreux, 30 x 30 cm, qui met en valeur les très jolies illustrations de Chiara Dattola.

Éditions du Ricochet, 18,50 € – www.ricochet-jeunes.org

Zéro déchet à la manière d’un lombric

Zéro déchetLe décryptage du zéro déchet réalisé par Nathalie Tordjman à l’aune de la nature est passionnant. Les humains qui gâchent et polluent considérablement auraient beaucoup à apprendre en observant ce qui se passe autour d’eux. Tout le monde sait aujourd’hui comment le ver de terre recycle les déchets organiques mais qui pense qu’en matière d’habillement, le sapin est un modèle ? C’est pourtant ce que nous révèle Nathalie Tordjman. Je vous laisse découvrir comment page 127.

Montrer le fonctionnement de la nature en matière de recyclage est l’occasion de rappeler l’incroyable gaspillage des humains – 30 à 50 % des vêtements achetés ne servent qu’une fois et 8 articles sur 10 finissent dans un poubelle – et de les inciter à plus de sobriété notamment en évitant de tomber dans le piège des soldes ! Nathalie Tordjman passe en revue les différents domaines de notre vie : l’alimentation, le tri, l’emballage, le bâti et même les déchets ultimes dont on parle plus rarement dans un chapitre intitulé : éliminer ses excréments comme un blaireau. Elle démontre ainsi qu’il est urgent de s’inspirer des bonnes pratiques du lynx, du collembole, de l’araignée, du vautour et même du sanglier !

Zéro déchet à la manière d’un lombric par Nathalie Tordjman, éditions Salamandre, 298 pages, 19 €

Planète Nièvre : des écolocrèches à Nevers

Prendre en considération l’environnement dans lequel elles vivent, limiter leur impact négatif notamment par la gestion des déchets et favoriser un milieu favorable à la bonne santé des enfants et du personnel par une alimentation saine et en n’utilisant pas de produits chimiques, tels sont les principaux objectifs des crèches écologiques. Et la ville de Nevers souhaite favoriser ce processus.

Nous avons rencontré les responsables de trois crèches : Frimousse, Calinours et Souricette. Nous avons constaté le même souci pour la santé en mettant à l’abri les enfants des produits polluants, notamment des perturbateurs endocriniens.Toutes ces crèches qui seront sans doute labellisées dès 2020 veulent aller plus loin. Ainsi, à Souricette, ce sont les agents d’entretien de la crèche qui ont bénéficié d’un livret de recettes de produits de nettoyage faits maison. A Calinours, c’est un livret à l’intention des parents avec des recettes de produits ménagers, crèmes pour le soin de la peau des bébés, mais aussi jeux sans chimie, qui est en préparation.

Ce qui se passe à Nevers pourrait faire tâche d’huile dans tout le département. La municipalité de Rouy, elle, avait pris de l’avance. Nous avions parlé de son projet d’ouvrir une éco-crèche dans notre émission de juin 2017. Elle a ouvert en avril 2019.

écouter l’émission