Top Ten à vivre

Photo Danièle Boone

1 – Chanter un air de la flûte enchantée dans l’église Saint-Nicolas de Mala Strana, ça va avec le délirant décor baroque où fut célébrer la seule cérémonie hommage, digne de ce nom, à la mort de Mozart.

2 – Traquer les œuvres très irrévérencieuses de David Cerny, des hommes pissant du musée Kafka aux bébés grimpeurs de Zizkov…

3 – Profiter d’un rayon de soleil pour prendre l’apéro à la terrasse du pavillon Hanavsky avec vue imprenable sur la Vltava et toute la ville.

4 – Aller se faire masser au Sabai Studio – Hôtel Maximilian – et avoir la chance d’y rencontrer Karel Roden, l’acteur tchèque le plus en vue.

5 – Jouer les fashions victimes et craquer pour une de ces merveilleuses petites robes noires de chez Tatiana que nous avons toutes besoin d’avoir dans notre garde-robe.

6 – Se pâmer devant l’extraordinaire cycle du Maître de Vyšebrodského oltaré au Couvent Sainte-Agnès

7 – S’offrir une coupe-brushing chez Libor Šula, le meilleur coiffeur de Prague qui coiffe les têtes les plus célèbres de Prague

8 – Se montrer au Tigre d’or, célèbre bistrot fréquenté en son temps par Bohumil Hrabal remis au goût du jour par Vaclav Havel qui y amena son copain musicien Bill Clinton – tous deux étaient alors présidents de leur pays respectif. C’est aussi et depuis toujours le bistrot de l’équipe de foot local qui y expose ses coupes. Bref, c’est le lieu où il faut être vu.

9 – Boire un chocolat chaud au grand café Orient au premier étage de la maison « à la Vierge noire » bâtie en style cubiste par l’architecte Josef Gočar et qui abrite aujourd’hui le musée cubiste.

10 – Monter jusqu’au pavillon Hanavsky, regarder la plus belle vue de Prague dans les bras de son amoureux. Et si on est seul, faire un vœu!

Attention © Danièle Boone : toute reproduction, photo et texte, même partiellement, est soumise à autorisation.

Mon carnet de route

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *