Archives pour l'étiquette Bastamag

Phytoépuration

Les stations d’épuration par les plantes sont une solution alternative pour le traitement des eaux usées. Les stations d’épuration classiques, où s’accumulent des boues concentrant les polluants, ne sont pas en effet les seuls systèmes à pouvoir être installés pour traiter les eaux usées. Des communes, mais aussi des particuliers,choisissent de nettoyer leurs eaux grâce à des filtres plantés qui reproduisent les systèmes d’épuration naturels existant dans les zones humides. Bien qu’exigeante à mettre en œuvre, cette phytoépuration est souvent plus performante. Et favorise parfois une réduction des quantités d’eau consommées.

☞ lire l’article de Nolwenn Weiler paru sur Bastamag

© Danièle Boone

CETA : le non wallon, une excellente nouvelle

C’est un moment important pour la démocratie : malgré les pressions et les coups bas, le Parlement wallon a rejeté l’ultimatum européen et refusé d’accepter l’accord entre l’Union européenne et le Canada en l’état. La Belgique n’est donc pas en mesure de signer le CETA, dont l’avenir est incertain. C’est une victoire importante pour la société civile qui se mobilise contre cet accord depuis des années. Faire échouer le CETA, c’est aussi œuvrer contre le TAFTA, autre accord en préparation, avec les États-Unis cette fois.

Dans le même temps, une pétition de soutien à Paul Magnette, le ministre-président de la Wallonie qui a osé dire non à cet accord de libre-échange entre l’Union Européenne et le Canada, a été lancée. L’encourager à tenir bon n’est pas vain face aux pressions de l’Europe menées par Mr Juncker, Mr Tusk ou par le Canada via Mr Trudeau et Mme Freeland.

☞ lire l’article de Maxime Combes sur Bastamag
accéder à la pétition
☞ (re)lire sur ce blog : Dire non au TAFTA -TTIP, un engagement citoyen

© Danièle Boone

Patrimoine naturel en voie de disparition

La moitié des sites naturels inscrits au patrimoine mondial de l’humanité sont aujourd’hui menacés par des développements industriels, notamment dans les secteurs minier et pétrolier. Autant de lieux inestimables et de refuges pour la biodiversité qui risquent de se trouver à terme rayés de la carte, du fait de notre incapacité à remettre en cause un modèle de développement vorace. Plusieurs multinationales françaises sont impliquées dans des projets qui risquent de dégrader ces sites exceptionnels. Des parcs nationaux africains aux îles arctiques, des forêts primaires asiatiques au bassin amazonien, Olivier Petitjean a passé en revue ces possibles destructions programmées.
☞ lire son article paru sur Bastamag.

© Danièle Boone

Comment TAFTA pourrait laminer l’agriculture européenne

Quelles seraient les conséquences sur le secteur agricole de la signature de l’accord de libre-échange Tafta, actuellement en cours de négociation entre l’Europe et les États-Unis ? Au-delà des impacts sanitaires – OGM, rinçage chimique des volailles ou utilisation des hormones de croissance dans l’élevage porcin –, le TAFTA provoquerait une augmentation des importations et une chute de revenu conséquente pour les agriculteurs européens. Au point de bouleverser complétement le visage de l’agriculture européenne. Explication par Olivier Peitjean et Sophie Chapelle  à lire sur www.bastamag.net.

À propos du TAFTA, lire aussi sur le blog de Maxime Combes : TAFTA : cinq premiers enseignement des documents révélés par Greenpeace Pays-Bas le 2 mai 2016.

© Danièle Boone