Archives pour l'étiquette escargot

Escargots

EscargotJe vous propose de rencontrer les yeux dans les yeux, le plus bizarre et le plus extraordinaire de nos voisins. J’ai nommé l’escargot. Cet étrange animal à la lenteur légendaire, souvent mal aimé des jardiniers, perçoit le monde à travers quatre tentacules. Ses yeux sont au bout de ses cornes. Son corps est tout mou. C’est un mollusque mais la nature l’a doté d’une solide maison, sa coquille, qui peut représenter plus de 35% de son poids. Cette coquille de carbonate de calcium épaissit et grandit en continu en même temps que le propriétaire. Ses proportions obéissent au fameux nombre d’or ! ☞ lire la suite

© Danièle Boone

Je fais fuir les escargots et les limaces

Qui n’a pas découvert au matin une très prometteuse pousse de potimarron disparue sous les dents d’un gastéropode ne peut comprendre la haine des jardiniers pour les escargots et les limaces. On essaie tout : le piège à bière (néfaste pour les hérissons qui se saoulent), la barrière de cendres, la récolte nocturne des ennemis à la lampe torche… Y’en a même qui craquent et cèdent à la tentation de la chimie. Ceux là font complètement fausse route car, en plus, ils empoisonnent aussi leurs prédateurs naturels, grenouilles, crapauds, merles… Ce petit livre très documenté, à l’écriture vive et pleine d’humour est à conseiller à tous ceux qui frémissent pour leurs petits légumes tout neufs et tout tendres.   ☞ lire la suite

 

Grive musicienne

Grive draine tentant de casser un escargot © Danièle Boone

J’étais en train de travailler lorsque j’ai été intriguée par un bruit, comme si quelqu’un tapait au marteau. Je suis donc allée voir et j’ai découvert une grive musicienne très agitée, un escargot dans le bec. Visiblement, elle tentait de briser sa coquille pour le manger. Un peu de protéines par ces grands froids, quelle aubaine! La scène était tellement amusante à observer que j’ai oublié de prendre mon appareil photo. Elle a fini par trouver une grande pierre plate, vestige d’un ancien muret de pierres, pour achever la besogne. Je savais que les grives utilisaient les pierres comme enclume mais je ne les avais jamais vu à l’œuvre. Et puis, elle est restée un moment à farfouiner juste devant la fenêtre de mon bureau. Ce matin, elle est revenue. Même numéro! Et cette fois, j’ai fait deux photos… le bruit de l’appareil l’a alertée et du coup, elle a abandonné son escargot.

Grive draine tentant de casser un escargot © Danièle Boone

© Danièle Boone