Archives pour l'étiquette Fabrice Nicolino

Nous voulons des coquelicots

Nicolino-Veillerette« Ceci n’est pas un livre. C’est un manifeste. Celui de la vie, des coquelicots dans les champs de blé, des oiseaux au bord du chemin, des abeilles » est-il écrit dans le prière d’insérer du livre sorti en même temps que le numéro spécial de Charlie pour accompagner l’appel des 100 pour l’interdiction de tous pesticides. C’est un immense pari que lancent Fabrice Nicolino et François Veillerette. « Nous allons vaincre un système né en 1945 car il n’est fort que de nos faiblesses et de nos reculs. Du jour où viendrait enfin une révolte calme, unanime, durable de la société, nous affirmons que les pesticides et leur cortège de mort disparaîtraient de notre paysage. »

Fabrice Nicolino et François Veillerette se donnent un à deux ans pour réussir et sortir la France du tout chimique. Pour cela, ils appellent à une mobilisation citoyenne générale. « Nous voulons ardemment des coquelicots et nous allons le montrer, pacifiquement, mais puissamment. C’est maintenant ou jamais » lit-on dans l’introduction. Ensuite, les auteurs rappellent les faits depuis le DDT miracle jusqu’au roundup, la mécanique bien huilée du mensonge utilisée par les lobbies, l’inaction sans faille des politiques au service du fric, la chimère du plan Écophyto. Ils rappellent aussi les nombreuses alertes dont la première fut lancée par Rachel Carson en 1962. Qui pensait, il y a seulement dix ans encore, qu’un jour, le printemps pourrait vraiment être silencieux, c’est à dire sans chant d’oiseaux. Aujourd’hui, à voir la vitesse avec laquelle, ils disparaissent, on sait que c’est possible, et pas dans un siècle mais demain ! Ce livre-manifeste s’achève avec le texte de l’appel.

Éditions Les Liens qui Libèrent, 128 pages, 8 €
signer l’appel

Fabrice Nicolino écrit une lettre sur la bouffe industrielle à une petiote de 3 ans

Quand Fabrice Nicolino s’adresse à une poussinette de 3 ans qui ne sait pas encore lire pour lui raconter « l’abominable histoire de la bouffe industrielle » cela donne un ouvrage plein de verve et très documenté qui devrait convaincre les plus sceptiques. Cette petiote qui pourrait être leur fille ou petite fille a reçu en héritage le lourd fardeau de l’inconséquence de ces quelques boulimiques d’argent qui s’en mettent plein les poches et qui n’en n’ont jamais assez. Certes, pour pouvoir comprendre, il lui « faudra manger beaucoup de soupe, en priant le Bon Dieu et ses saints qu’elle ne soit pas farcies aux pesticides et aux perturbateurs endocriniens. » ☞  lire la suite

© Danièle Boone

Bêtise humaine

Fabrice Nicolino, qui a été gravement blessé dans l’attentat de Charlie Hebdo et qui lutte pour retrouver l’usage de ses jambes, vient de relayer sur son blog deux messages de ses lecteurs qui témoignent de l’incommensurable bêtise humaine. Merci à lui de rester envers et contre tout un lanceur d’alerte et d’épingler et de dénoncer, sans relâche, la stupidité, l’avidité et la barbarie qui règne dans notre monde.
• Le premier, photo à l’appui, parle d’une pratique californienne très tendance: pour se donner l’illusion d’avoir une super pelouse, les californiens peignent en vert leur gazon desséché ! Et oui, vous avez bien lu, une sècheresse particulièrement sévère règne en Californie depuis 4 ans.
lire ici
• Le deuxième est le cri de révolte d’une agricultrice face au déterrage d’une renarde et de ses renardeaux morts déchiquetés dans son champ par les chiens des chasseurs d’Assérac (44) à la hauteur de leur bêtise. Comme d’hab, ils s’arrogent tous les droits : cette femme était favorable à la présence de la famille Goupil mais ils sont venus les tuer chez elle. De plus, une partie de sa récolte de foin a été saccagée par le piétinement des intervenants ivres de cruauté. Elle appelle à signer la pétition en faveur du renard initiée par l’Aspas.
lire ici

© Danièle Boone

Fabrice Nicolino enquête sur l’industrie chimique


Un empoisonnement universel, le nouveau livre de Fabrice Nicolino, traite de la contamination chimique généralisée qui nous est imposée par l’industrie chimique.  Lorsqu’on referme le livre, on est très en colère et, en même temps, on se sent très impuissant. Pourtant je vous le recommande car il est nécessaire de savoir comment on en est arrivé là. Fabrice Nicolino part des origines, passant en revue les chimistes d’avant la chimie comme Empédocle, jusqu’à nos jours avec un passage obligé par les champs de bataille. ☞ lire la suite


© Danièle Boone

Sur l’atoll de Midway

Fabrice Nicolino nous invite à regarder un film en ces termes:  » il ne dure que 3 minutes et 56 secondes. L’atoll de Midway est à plus de 3000 kilomètres de tout territoire habité (par des hommes). »
Je vous invite moi-aussi à le voir. Cela se passe de tout commentaire. Merci Fabrice pour ce lien édifiant.

☞  Voir le film
☞  Planète sans visa, le blog de Fabrice Nicolino

© Danièle Boone