Archives pour l'étiquette Hervé Kempf

Que crève le capitalisme, ce sera lui ou nous

C’est un Hervé Kempf en grande verve, digne d’un Victor Hugo, qui signe ce nouvel ouvrage. Son introduction, virulente, n’est pas sans rappeler la célèbre tirade de Ruy Blas ! Hervé, c’est le fondateur et le rédacteur en chef de Reporterre, ce quotidien en ligne sur lequel je vous renvoie régulièrement. Nourri de trente ans de journalisme scientifique, d’enquêtes sur le terrain et de cette formidable expérience de « Reporterre », il dresse un tableau imparable de ce capitalisme qui nous a mené là où nous en sommes. Les quinze années qui séparent la publication de Comment les riches détruisent la planète n’ont fait que confirmer ses thèses d’alors. Pire, la classe dirigeante s’est arc-boutée en s’engageant dans la foulée de l’ébranlement financier de 2008-2009 sur un nouveau chemin de radicalisation du capitalisme, niant la nécessité du changement. Le capitalisme ne peut survivre qu’en détruisant. « Arrêter ce qui détruit, cultiver ce qui grandit, voilà notre programme !» écrit Hervé Kempf. Pour obliger au changement, il prône l’action directe sous toutes ces formes, manifestations, blocages, procès, pétitions, intrusions sans jamais fléchir pour faire ce qu’il appelle une « guérilla pacifique ». Chaque acte de résistante, chaque affirmation de liberté, chaque effort émancipateur conduira au point de bascule de ce système capitalisme qui est de plus en plus en déséquilibre. Nous n’avons pas le choix, car comme le précise le titre : « ce sera lui ou nous ». Je vous invite donc à lire de toute urgence ce court livre très documenté : il remet les idées en place et rebooste notre énergie. Personnellement, je l’ai lu d’une traite.

Que crève le capitalisme, ce sera lui ou nous par Hervé Kempf, éditions du Seuil, 120 pages, 14,50 €

 

Entretien avec Pierre Rabhi

PIerre RabhiA une semaine des élections, je vous invite à écouter Pierre Rabhi s’entretenir de l’état du monde avec Hervé Kempf sur Reporterre.net.

☞ écouter l’interview

© Danièle Boone

La surprise Benoît Hamon

La victoire de Benoît Hamon au premier tour de la primaire socialiste est une surprise et un espoir pour tous ceux qui croient qu’une autre façon de mener le monde est possible. Au contraire de tous les autres candidats qui pratiquent une politique de déni face à l’état de la planète, Benoît Hamon met en avant son engagement écologique. « Il faut impérativement changer de modèle de développement, placer la conversion écologique en tête de nos priorités politiques, sauf à accepter de laisser à nos enfants un monde qui va devenir de plus en plus invivable. C’est la raison pour laquelle je maintiens le cap en faveur de la sortie du diesel en 2025, de la réduction de la part des énergies liées au nucléaire, la volonté d’interdire les perturbateurs endocriniens. Je ferai de la transition écologique une priorité politique absolue.« 

Je vous renvoie à l’analyse de Hervé Kempf, rédacteur en chef de Reporterre avec laquelle je suis en parfait accord et, croisons les doigts pour le second tour.

☞  lire l’article de Hervé Kempf

© Danièle Boone

Reporterre, le quotidien de l’écologie

Vous avez remarqué que, bien souvent, je relais sur ce blog, des articles parus sur Reporterre.net. Ce quotidien en ligne consacré à l’écologie et l’environnement est réalisé par une équipe de journalistes professionnels libres. Cela devient extrêmement rare vu que les grands médias appartiennent à des groupes industriels ou financiers. Hervé Kempf, le créateur et rédacteur en chef de Reporterre, était journaliste au Monde, une position bien confortable qu’il n’a pas hésité à quitter parce qu’il estimait ne plus pouvoir faire son travail à cause des pressions. Hervé a voulu que son média soit accessible à tous car il pose l’information comme un bien commun. Hervé refuse également la publicité qui est forcément aliénante. Aujourd’hui le magazine compte plus d’un million de lecteur par mois, un beau succès. Hervé s’est entouré d’une équipe de journalistes professionnels. Une campagne de crowdfunding intitulé « Reporterre a besoin de vous » est en cours ceci pour permettre notamment de payer les salaires des journalistes qui font un super boulot. Alors si, comme moi, vous appréciez la « vraie » info pas langue de bois, n’hésitez pas même pour quelques euros. Tout est ☞ ici

© Danièle Boone