Archives par mot-clé : mammifères

Nature Nièvre : la belette

Avec ses dimensions liliputiennes, 30 cm de longueur maxi y compris la queue pour environ 100 g, la belette est le plus petit carnivore d’Europe. Son nom veut tout simplement dire la petite belle ! C’est dire si son côté gracieux est reconnu. Elle était parfois surnommée aussi « petite femme » ou « petite fiancée ». Et c’est vrai qu’elle est bien élégante avec son pelage brun roux sur le dessus et blanc en dessous. Chez les anciens grecs, elle était un animal familier choyé pour ses qualités de chasseuses de souris. Elle a été détrônée par le chat au Moyen Age.

Cette précieuse auxiliaire des agriculteurs peut se faufiler dans un trou grand comme une pièce de deux euros, ce qui lui permet d’aller chasser les campagnols jusqu’au fond de leur terrier. Comme ses grandes cousines la fouine et la martre, membres comme elle de la famille des mustélidés, elle figure sur cette satanique liste des nuisibles. Heureusement, elle n’est plus classée que dans le Pas-de-Calais, un des fiefs des chasseurs. Là-bas, elle est traquée par tir et piégée toute l’année. Ces prélèvements excessifs qui, jusqu’à récemment, avaient lieu sur toute la France, ont d’ailleurs sérieusement contribué à la baisse de ses effectifs. Elle meurt aussi, par ricochet, lorsqu’elle dévore des petits mammifères ayant été volontairement empoisonnées, un désastre aussi pour les rapaces. La bromadiolone à l’origine de cette tragédie écologique, même si elle est mieux encadrée, reste encore autorisée malgré les preuves de sa nocivité dans la chaîne alimentaire. Y’a encore du boulot !

écouter la chronique (6′09″)

Nature Nièvre – le petit rhinolophe

Petits rhinolophes
Le petit rhinolophe apprécie les massifs anciens de feuillus, coupés de rivières, là où foisonne une végétation herbeuse avec de vastes ouvertures entre le sol et les premières branches des taillis. Il aime aussi beaucoup les pâtures bocagères parsemées de groupes d’arbres et les prairies maillées de vergers. Il fréquente aussi les villages et parfois les agglomérations de taille moyenne dotées d’espaces verts et de jardins. Il est bien présent en Bourgogne. Au repos, il pend des voûtes entièrement enveloppé dans ses membranes alaires tel un petit cocon noir. C’est le plus petit de la famille des rhinophidés. Il mesure environ 4 cm et pèse 6 ou 7 grammes mais ailes déployées, son envergure est quand même de 19 à 25 cm. Le plus vieux petit rhinolophe bagué a atteint 21 ans mais l’espérance de vie de l’espèce se situe autour de 7 ans.

écouter la chronique (6′57″)

Nature Nièvre : le blaireau

Meles meles, badger, blaireau, Vosges, 2018

Avec son museau pointu rayé de noir et blanc, le blaireau est facile à reconnaître. Il creuse d’énorme terriers appelé blaireautières utilisés de générations en générations. Nocturne, il se nourrit principalement d’escargots, de vers et d’insectes. L’été, il complète ce régime hyper protéiné avec des fruits. Accusés de faire des dégâts dans les cultures, il est pourchassé 8 mois par an à tir, mais aussi par déterrage, ce qui consiste à acculer les blaireaux dans leur terrier à l’aide de chiens, puis, pendant plusieurs heures, creuser afin de pouvoir les saisir avec des pinces pour finir par les tuer alors qu’ils sont dans un état de stress inimaginable.

La demande de prolongation de vénerie sous terre ou déterrage des blaireau, pratique extrêmement cruelle, dans la Nièvre fait l’objet d’une consultation publique jusqu’au 27 avril. Vous trouverez comment y participer ainsi qu’un argumentaire sur le site de l’AVES. Le blaireau compte sur vous !

écouter la chronique (6′34″)

Nature Nièvre : le lièvre d’Europe

Le lièvre d’Europe ou lièvre brun n’est pas un grand lapin. En dehors d’une notable différence de taille et de poids, le lièvre se distingue du lapin de garenne par ses mœurs et sa morphologie. Dans la famille lièvre, le mâle s’appelle bouquin, la femelle, hase et le petit, levraut. Pendant la saison des amours, les mâles se boxent. On dit qu’ils bouquinent. La hase peut être fécondée avant d’avoir mis bas. Elle porte alors deux générations à la fois pendant quelques jours. Cette superfétation concernerait 43% des femelles.

écouter la chronique (6′31″)

Nature Nièvre : le chevreuil

Chevreuil
Le chevreuil est le grand mammifère le plus facile à voir. En ce moment, les bois des mâles ou brocart, repoussent. Ils sont couvert d’une sorte d’étui poilu qui donne une impression quasi de peluche. On dit qu’ils sont en velours. Les accouplements ont lieu en plein été mais la croissance embryonnaire ne commence qu’à Noël. Cela permet aux femelles de mettre bas au printemps. Elles donnent naissance à des jumeaux dans 75 % des cas. Face à l’augmentation des populations, les chevreuils ont colonisé les grandes cultures où ils se regroupent en grandes hardes alors qu’en forêt, ils vivent en solitaire ou en petit groupe familial.

écouter la chronique (6 minutes)