Archives pour l'étiquette Marc Giraud

Les « big five » de Marc Giraud

Les Big Five de Marc GiraudEn Afrique, les « big five » sont les cinq plus gros animaux que les touristes veulent absolument voir et photographier :  l’éléphant, le rhinocéros, le buffle, le lion et le léopard. Chez nous, tout passionné de nature rêve de rencontrer le loup, l’ours brun, le lynx, le cerf et l’aigle royal, des animaux quasi mythiques, nos « big five » à nous. Marc Giraud, l’auteur de ce livre qui vient de paraître aux éditions Delachaux et Niestlé, défend la nature de proximité, celle qui est à notre porte et qu’on oublie trop souvent de regarder. Alors en osant cette comparaison, son message est clair : nous avons chez nous aussi, des animaux extraordinaires, sachons les voir et surtout les protéger, car c’est une chance inouïe. ☞ lire la suite

© Danièle Boone

Le renard à l’honneur à l’université Pierre et Marie Curie

Colloque renardMieux connu, il sera mieux vu. Tel est le pari de l’Aspas, organisatrice de ce colloque consacré au renard. Ne ratez pas ce rendez-vous ce vendredi 12 et ce samedi 13 à l’université Pierre et Marie Curie à Paris.

On y parlera du goupil de manière à la fois bienveillante et réaliste. Gageons que bien des idées reçues tomberont. Le rouquin ne mérite vraiment pas sa réputation de dévoreur de poules qui lui vaut d’être classé sur la liste des nuisibles. La mauvaise foi des chasseurs est sans limite, c’est pourquoi, d’ailleurs, ils s’émeuvent que de plus en plus de paysans ne soient plus chasseurs. Ces derniers découvrent en effet que, finalement, le renard est un auxiliaire formidable notamment en détruisant un nombre incroyable de campagnols! Certains réclament même qu’il soit déclassé de cette liste honteuse. J’espère avoir été convaincante. Alors à demain, pour les parisiens au moins!

☞  plus d’infos et programme

© Danièle Boone

Découvrir les fleurs et les arbres en bord de chemin avec Marc Giraud

Marc GiraudPour une fois, Marc Giraud, porte parole de l’ASPAS (Association de sauvegarde et de protection des animaux sauvages) ne parle pas d’animaux mais de plantes, celles qu’on rencontre au bord du chemin, mais aussi dans les jardins.

« Les plantes nous voient, sachons les regarder » avertit  l’auteur en exergue. Et il nous prend par la main, comme il sait si bien le faire, pour nous emmener à la découverte de cet univers végétal encore très méconnu dans le seul but de « faire mieux connaître à tous la vie palpitante qui nous entoure ».

Marc Giraud nous parle donc des fleurs et des arbres qu’on rencontre au bord du chemin, mais aussi dans les jardins car fidèle à lui-même, si il aime les belles sauvageonnes, il n’oublie pas pour autant leurs cousines domestiquées. Selon le même principe que dans ses deux ouvrages précédents, La Nature en bord de chemin et Les Animaux en bord de chemin, on part d’un paysage puis on zoome sur des détails. C’est une manière très visuelle et très efficace de décoder le monde végétal.

Le texte, souvent plein d’humour, est très documenté. On y apprend comment les fleurs et les arbres voient le monde, se nourrissent, s’entraident, se reproduisent, voyagent, résistent, etc. L’iconographie est magnifique. Les photographies sont majoritairement signées de Fabrice Cahez et de Marc Giraud.

Fleurs et arbres en bord de chemin par Marc Giraud
Éditions Delachaux et Niestlé, 256 pages, 24,90 €

© Danièle Boone

La nature au fil des saisons par Marc Giraud

La nature au fil des saisons - Marc GiraudMon ami Marc Giraud, porte parole de l’ASPAS, vient de publier un super livre réalisé un peu à la manière des almanachs d’autrefois. Il y égrène la vie de la nature selon les saisons. On y apprend plein de choses en picorant au fil des pages. Un « coup de loupe » mensuel permet d’approfondir certains sujets : Où sont les insectes en hiver ?   La nature et les animaux nous font du bien, L’entraide entre les végétaux, etc.

Apprendre en s’amusant pourrait être la devise de cet ouvrage illustré des superbes dessins réalisés par François Desbordes et Gilles Macagno. En effet, Marc propose aussi des jeux et des devinettes, des recettes et des conseils judicieux. Comme d’habitude, il a le sens des mots qu’il transforme en images : « Une collection de vieilles peaux », « Bistrot pour les papillons », « Les feuilles mortes, c’est la vie ». Et, cerise sur le gâteau, il y a un « vrai » jeu concours avec des prix à gagner jusqu’au 31 décembre. Le bulletin de participation est dans le livre. Un ouvrage à réserver absolument pour la hotte du père Noël.

Allary Éditions, 200 pages, 20,90 €

© Danièle Boone

La saison de la chasse est repartie

Fini la quiétude ! Ce dimanche c’est l’ouverture de la chasse  dans  la moitié sud de la France et dimanche prochain pour la moitié nord. Seuls 8 départements dont le mien attendront le 25 septembre pour reprendre ce dangereux loisir. A cette occasion, l’Aspas (Association de sauvegarde et de protection des animaux sauvages) « sort ses cartouches » en diffusant dix vérités concernant la pratique de la chasse au rythme d’une par jour. Les deux premières sont en ligne : « une balle de chasse peut tuer à 3 km » et « chasser bourré, c’est légal. »

Pour éviter des accidents tragiques chaque année, pour la sécurité des non-chasseurs, l’ASPAS exige depuis 20 ans que la loi soit modifiée et que soit instaurée une trêve de la chasse le dimanche, uniformément sur l’ensemble du territoire, comme cela se pratique chez nombre de nos voisins européens. Les chasseurs refusent obstinément pourtant ils ne sont plus qu’un million en France, un nombre bien inférieur à celui des randonneurs et des chercheurs de champignons. Ceux-ci risquent leur vie alors que leur loisir est bien innocent! L’Aspas rappelle pour l’occasion qu’aucune autre activité de plein air que la chasse ne pose un tel problème de sécurité publique. C’est le seul loisir qui mette en danger des non-pratiquants : chaque année, 10 à 20 % des personnes blessées ou tuées à la chasse sont des non-chasseurs !

Pour en savoir plus : www.aspas-nature.org
A lire également « les médias et la chasse  vers plus de transparence« ,  l’édito de Marc Giraud, porte-parole de l’Aspas sur le site des JNE. Son livre « Comment se promener dans les bois sans se faire tirer dessus » vient d’être réédité chez Marabout (6,50 €)

© Danièle Boone