Archives par mot-clé : potager

Xavier Mathias frime au potager

Le potager d'un frimeurLes éditions Terre Vivante viennent de publier Le potager d’un frimeur – Toi aussi deviens une star grâce aux légumes de Xavier Mathias. De fait, comme le souligne François-Régis Gaudry dans sa préface, l’auteur n’est pas un frimeur mais bien plutôt un épicurien au savoir sans fond qui manie aussi bien la bêche que les facéties poétiques. Ce livre est très drôle, parfois à la limite du désopilant. Exemple le dicton pour le Leycesteria formosa (arbre à faisans) : « Quand la chèvre feuille, le faisan vole. » Oui, mais il y a la note qui montre que Xavier n’est pas dupe et se moque même un peu de lui-même : «.Complètement d’accord avec vous, celui là, il ne veut rien dire, il sent même à plein nez l’invention de toutes pièces et de dernière minute. Certes, je ne nie pas. Néanmoins, reconnaissons que, s’il avait eu du sens, cela aurait fait un formidable dicton, mi-adage populaire, mi-prédiction indienne. » ☞ lire la suite

Le potager d’Olivier

Le potager d'OlivierOlivier est un jardinier qui aime partager sa passion. Sa chaîne Youtube compte pas moins de 80 000 abonnés. Il communique également via Facebook et Instagram. Il vient de publier ce livre chez Terre Vivant qui est d’ores et déjà un succès pour les éditions qui fêtent leur 40 ans en ce moment. C’est un livre comme je les aime, accessible, généreux qui décomplexe les débutants car Olivier Puech parle sans complexe de ses coups de cœur, de ses réussites mais aussi de ses échecs ou plutôt de ses difficultés et comment il les surmonte. C’est un livre de partage aussi et les jardiniers accomplis y trouveront également de quoi satisfaire leur curiosité car Olivier Puech est un sacré curieux qui adore expérimenter.

« S’occuper de son potager, c’est s’occuper de soi, c’est s’occuper de ses proches » écrit-il dans son introduction. Mais ça va plus loin, comme l’indique le sous-titre de l’ouvrage : « Nourrir sa famille, nourrir son esprit. » Faire un potager, c’est s’accomplir, retrouver cette estime de soi si malmenée dans notre société individualiste et consumériste, c’est la joie simple de mettre une graine en terre, de s’émouvoir devant la plantule qui apparaît et enfin, le bonheur du goût et de la qualité nutritionnelle du légume ou du fruit qui est la récompense qu’on partage avec ceux qu’on aime, sa famille, ses amis, ses voisins. Il n’hésite d’ailleurs pas à donner moult conseils de préparations culinaires. En résumé, faire un potager, c’est assurément donner du sens à sa vie.  Bref,  je vous recommande chaudement ce livre.!

Éditions Terre Vivante, 238 pages, 25 €

Le jardin sans pétrole de Christine Laurent

Jardin-C.LaurentJe me suis vraiment régalée en lisant ce livre. Christine Laurent tient chronique sur le site de Reporterre sous ce même titre. On pourrait penser qu’elle a rassemblé ses articles pour en faire un livre mais pas du tout. Ici, elle raconte toute l’histoire. «.Depuis sept ans, le samedi, nous mettons les vélos dans le RER, laissons la ville se déliter dans le bruit métallique du train jusqu’à la frontière de l’urbanisation… Et là, en lisière de forêt, entre paddock pour les chevaux et tennis abandonné, nous prenons soin de 400 m2 de terre en ayant recours, autant que nous le pouvons aux moyens du bord. » Ce sont les premières phrases du livre. Vous avez noté le « nous prenons soin ». Le ton est donné.
lire la suite

Eros dans le jardin de Xavier Mathias

Voilà un livre qui ne manque pas piquant et qui regarde les légumes d’un œil un peu obsédé : Xavier Mathias voit du sexe partout! Non j’exagère, Xavier s’est juste beaucoup amusé et nous amuse tout autant quoique… il s’en passe des choses au potager ! Bon déjà, le langage du jardinier peut prêter à confusion. Lorsqu’on met en terre un plan, celui-ci semble nous dire « arrache moi le chignon » ou « (Dés)habille-moi » ou encore « Plante-moi vite et dépêche-toi de m’inonder ». Aïe, aïe, aïe ! Certes le trait est parfois un peu forcé n’empêche qu’en s’intéressant à la sexualité des plantes, donc à leur reproduction, l’auteur nous livre des informations essentielles. Moi, par exemple, j’ai appris comment faire pour récolter des graines de carottes en les forçant à se reproduire avant la floraison des carottes sauvages car sinon, métissage garanti avec un piètre résultat côté gustatif pour la génération suivante. Et, de plus, les éditions Terre Vivante ont parfaitement joué le jeu : ouvrage hors collection, couverture élégante, tranche orange, marque page vert, assorti à la couleur du fond de couverture où deux carottes s’enlacent… amoureusement ! N’hésitez pas à offrir ce livre, vos amis jardiniers vont adorer !

La vie érotique de mon potager par Xavier Mathias. Préface de Anna Gavalda. Éditions Terre vivante, 160 pages, 25 €

Planète Nièvre : jardiner zéro phyto

Mon jardin naturel
Depuis le 1er janvier, la loi labbé interdit l’utilisation des pesticides de synthèse dans les jardins privés. Comment fait-on sans ? Quels produits les remplacent ? Ne serait-ce pas l’occasion de revoir ses pratiques et de passer au jardin naturel ? Autant de questions auxquelles l’équipe de Planète Nièvre essaie de répondre au cours de cette émission.

Les nouveaux produits phytosanitaires sont présentés comme plus écologiques néanmoins la lecture de l’étiquette laisse songeur. L’acide pélargonique des désherbants provoque des brûlures de la peau, des lésions oculaires graves et des lésions des voies respiratoires. Le bacille de Thuringe peut être à l’origine d’une redoutable allergie de la cornée. Quant au pyrèthre non sélectif, il tue tous les insectes sans distinction, les pucerons donc mais aussi les coccinelles.

Et si la solution était tout simplement de jardiner au naturel, sans rien du tout ? Chouchouter son sol, installer des fleurs partout et tout le temps, laisser pousser quelques herbes folles… ce n’est pas difficile. Personnellement, mon jardin (photo) n’a pas vu un biocide même naturel depuis que je vis ici, c’est à dire 9 ans. Et je récolte de très beaux légumes! Alors lâcher prise ! Vous verrez cela se passera bien !

écouter l’émission