Archives pour l'étiquette Sibérie

VSD se paye la peau de l’ours…

Les populations d’ours dans les pays de l’Est, Slovaquie, Bulgarie, Roumanie, Sibérie… se portent plutôt bien. Mais on vient du monde entier et on paye très cher pour tirer ce grand mammifère. Et on rit pour l’éternité sur un cliché souvenir le pied sur la bête! Cela vous rappelle quelque chose? Oui… les photos de chasse coloniale au tigre!  Avec ce commerce lucratif et non régulé, les ours pourraient bien avoir des soucis à se faire. D’autant que cette pratique qui dure depuis des années s’intensifie. L’argent est maître du monde. Encore une fois l’adage est vérifié!

Le magazine VSD vient de publier un reportage sur une chasse à l’ours en Sibérie avec témoignage d’une agence belge qui les commercialise à 8500 € minimum – mais peut-on parler de témoignage lorsque la dite agence reste anonyme! Cette même agence décrit ses clients comme « des gens qui ont des moyens à la recherche de sensations fortes« … comme c’est pudiquement dit!  « Des dizaines de compagnies vous promettent l’excitation de la vie sauvage ». En France, selon le magazine, trois agences au moins se sont spécialisés dans ces safaris juteux!

Comment ne pas être encore plus révolté lorsqu’on apprend que ces chasses sont effectuées pendant la période d’hibernation de l’ours. « La traque et la chasse proprement dite ne durent que deux jours. Une fois repérées, les bêtes, profondément endormies dans leur tanière, doivent être délogées. Les rabatteurs commencent par les titiller avec des bâtons pour les réveiller. » Quelle aventure! Quel courage! Autre perle du texte de VSD: « L’animal gisant dans la neige, c’est alors la fête pour les chasseurs, ravis d’avoir échappé aux griffes du féroce mammifère… » Vraiment! Mais de qui se moque-t-on? Et encore une dernière: « Seul hic : s’ils tuent une femelle, les éventuels oursons seront abandonnés, une pratique dénoncée par les associations de défense des animaux. » Un simple hic? Tiens si on demandait à Jean-Jacques Annaud ce qu’il en pense!

Et c’est un magazine qui nous enjoint régulièrement de respecter l’environnement et de nous convertir au développement durable qui publie un tel reportage! Écœurant!  N’hésitez pas à manifester votre réprobation en envoyant un message au rédacteur en chef délégué,  Olivier Cabréra, à l’adresse suivante : ocabrera@vsd.fr

N.B.: Toutes les citations en italique sont extraites de l’article signé Antoine Dreyfus paru dans VSD ☞ voir l’article

© Danièle Boone