Archives par mot-clé : transition

Planète Nièvre : tous en selle !

Pour que la pratique du vélo décolle, il faudrait un coup de pouce des politiques mais les gouvernements se succèdent et les plans vélos fantômes aussi. On attend celui du gouvernement Macron en septembre mais avec la démission de Nicolas Hulot, ne risque-t-on pas de devoir attendre encore ? Ce serait les moyens alloués à ce plan, quelques 200 millions d’Euros sur trois ans, qui coincerait du côté de Bercy. Pourtant cela ne ferait que 3 € par habitants et par an. Actuellement, ce sont les collectivités locales, agglomérations, villes, régions, qui doivent prendre en charge la création des infrastructures indispensables pour la sécurité des cyclistes mais aussi de leur vélo.

Faut-il attendre pour se mettre en selle ? Non, nous disent nos deux intervenantes, Marie, cycliste depuis 15 ans et Swanee Ravonison qui a ouvert la fée du vélo, une boutique très conviviale à Nevers. En plus, le vélo c’est sain, excellent pour les muscles et le cerveau, bon pour l’économie locale, ça ne pollue pas, ça ne coûte pas cher et c’est facile. Et si le vélo urbain, au quotidien, rebute certains, osons le vélo loisir.  Faire des vacances à vélo, c’est aussi bon pour la planète.

écouter l’émission

Planète Nièvre : Éoliennes

L’éolien a la faveur de nos gouvernants comme en témoigne la loi de transition énergétique de juillet 2015. Du coup, l’électricité du vent, largement subventionnée, attire les industriels qui viennent de toute l’Europe monter des projets dans l’hexagone y compris dans la Nièvre. Des projets éoliens sortent de terre un peu partout dans la Nièvre. Cette effervescence dans un département peu venté, est-elle justifiée ? Les opposants dénoncent une atteinte aux paysages qui pourraient faire fuir les touristes, un impact négatif sur la faune et la nature et des nuisances au quotidien, bruit, infrasons perturbant la santé, notamment le sommeil. Et si la solution était dans les projets citoyens ? La transition énergétique exige un tel changement des productions et des usages qu’elle ne peut être acceptable qu’avec l’adhésion du plus grand nombre. Des exemples de parcs éoliens citoyens comme « Ailes des Crêtes » dans les Ardennes ou « Semer des tilleuls » dans l’Indre existent. Les bénéfices sont réinvestis au niveau local notamment pour lutter contre la précarité énergétique et baisser les impôts locaux. Aujourd’hui, le progrès n’est plus de pouvoir allumer la lumière mais de prendre part à sa production.

Nous avons rencontré, Alain Chasseuil du VARNE, Association de Valorisation des Actions de Recherche Nivernaises pour l’Environnement, Agnès Devoucoux, maire de Saint Germain des Bois et présidente de l’Association pour la défense et le développement du Haut Nivernais et Guy Sarrano, maire de Saint Agnan et membre de l’association MorVent en colère

écouter l’émission

Planète Nièvre : la transition à Rouy (58)

Le 12 avril dernier, le Collectif Transitions 58 a décerné sa récompense annuelle du colibri d’or  au Maire de Rouy (58). Les raisons ? Il y a un marché de produits bios et locaux une fois, des produits bios et locaux au menu des cantines scolaires et plusieurs producteurs bios sur la commune… De fait, cette synergie n’est pas un hasard. Nous avons enquêté et rencontré les acteurs du changement, Christine Delbove, agricultrice, Thierry Gautier, maire de Rouy, Aurélie Jacquot, maraichère
, Jean-paul Loisy, agriculteur  et Gilles Vadrot, boulanger.

Peut-on pour autant parler de commune en transition ? La réponse est clairement oui. La relocalisation, la solidarité, la cohésion sociale, sont les principes fondateurs du mouvement de la transition né à Totness en Angleterre en 2006. En même temps, rien n’est écrit. C’est différent à chaque fois selon le contexte, selon les gens. Chaque pays, chaque ville ou village mène sa transition comme il l’entend mais le plus souvent tout commence à la suite d’une somme d’interrogations ou bien après une crise économique.

Rouy ne déroge pas à cette règle. Tout a commencé avec la crise de la vache folle. Des femmes d’agriculteurs, réunies au sein de l’association « Actrices nivernaises » remettent très rapidement en question le système agro-industriel. Et le concret suit avec la création du marché du Colibri, le passage au bio de Jean-Paul Loisy, mari de Nadine, qui faisait partie de l’association.

Ce qui m’a le plus réjoui lors de ce reportage, c’est d’avoir rencontré des gens lumineux en accord avec eux-mêmes, qui sont là où ils doivent être, et font ce qu’ils ont à faire. C’est comme cela qu’on se libère d’un système aliénant qui nous transforme en machine à consommer. Leur exemple nous montre que nous pouvons nous libérer des marchés internationaux et que nous avons le pouvoir de reprendre en main notre destin et que cela se passe d’abord au niveau local.

 ☞ écouter l’émission

Qu’est-ce-qu’on attend ?

Christophe Moyses
Et oui qu’est ce qu’on attend ? Si vous ne l’avez pas encore vu, le dernier film de Marie-Monique Robin est à voir absolument en ce début d’année. Elle nous raconte l’histoire d’un village d’un peu plus de 2000 habitants où les impôts locaux n’ont pas augmenté depuis 2005. Mieux la commune d’Ungersheim a économisé plus de 120 000 euros et a créé une centaine d’emplois. Un miracle ? Non mais la volonté sans faille de Jean-Claude Mensch, son maire, qui a fait d’Ungersheim, un village en transition, engageant toute la communauté dans un défi intitulé 21 actions pour le 21ème siècle. Vous l’aurez compris, ce qui se passe à Ungersheim est un modèle à suivre de toute urgence. ☞ lire la suite

Planète Nièvre – mobilités urbaines

Comment se déplacer en milieu urbain et périurbain sans voiture alors que ces dernières décennies l’urbanisme a été pensé avec et pour elle, tel est le thème du dossier de notre troisième émission. Après le constat de la situation actuelle du tout voiture avec ses conséquences sur la santé humaine et celle de la planète, nous analysons les évolutions nécessaires et évoquons les mesures locales d’ores déjà prises ainsi que d’autres pistes de solutions.

Avec la participation de :
– André Fourcade, président de Zigzag, association de promotion de vélo à Nevers
– Yolande Frémont adjointe à la mobilité, aux transport, à la voirie de Nevers
– Michel Monet, vice président à la mobilité de l’agglo de Nevers.

Pour ma part, dans la chronique nature, je parle du hérisson, un animal qui paye un lourd tribut à la voiture puisque un hérisson sur quatre meurt écrasé sur les routes de la Nièvre et plus généralement de toute la France. Par ailleurs, un hérisson sur quatre meurt empoisonné par les pesticides. Ainsi, les humains sont directement responsables de la mort prématuré de la moitié des hérissons !

Diffusion ce lundi 24 octobre à 19h30 sur RCF Nièvre (rediffusion mardi 25 octobre à 11h30)

Écouter l’émission