Archives pour l'étiquette Vinci

L’évacuation de la Zad du Moulin : la réponse de nos gouvernants à la marche pour le climat

Des milliers de personnes ont participé à la marche pour le climat dans toute la France. Il y avait beaucoup de jeunes, des familles avec des petits enfants… Ce sont ces derniers qui sont les plus concernés. Tous sont allés dans la rue pour dire leur inquiétude et leur désir d’une société qui pense autrement qu’en terme de business et de profit, une société capable de s’engager à long terme. Ils ont été entendu mais la réponse apportée est comme une déclaration de guerre. 

Tôt ce matin, la Zad du Moulin, près de Strasbourg a été évacuée. Contre quoi s’opposent ces zadistes ? Contre la construction d’une autoroute payante de contournement de la ville qui serait construite par la firme Vinci.  Ce projet a été déclaré d’utilité publique en janvier dernier quelques jours seulement après l’annonce de l’abandon du projet de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Comment ne pas voir là la compensation octroyée au groupe Vinci à qui avait été attribuée la construction de l’aéroport ? Et ce fut l’une des couleuvres que dut avaler Nicolas Hulot puisque c’est lui-même qui a fait l’annonce de cette décision !

Malgré les avis négatifs officiels relatifs aux compensations environnementales d’instances étatiques (Conseil national de protection de la nature, agence de la biodiversité, autorité environnementale) et l’avis défavorable des deux enquêtes publiques qui en résultent à l’été 2018, le préfet a validé le projet fin août, en signant les arrêtés autorisant les travaux. Soutenir par la force un projet destiné prioritairement aux camions transeuropéens, c’est dire clairement que le tout bagnole va continuer avec des émissions à effet de serre en hausse permanente alors qu’il faudrait remettre sur rail les trains et les transports en commun, favoriser le commerce local qui évitent le transport des marchandises, etc. Ainsi, en attaquant les zadistes le lendemain de ces rassemblements, c’est apporter une réponse cinglante et refuser tout ce que demande les participants à la marche pour le climat. Et en détruisant pour ce faire une forêt et de nombreuses terres agricoles, c’est aussi dire clairement que la biodiversité et l’avenir de nos enfants, et bien, nos gouvernants s’en foutent. On le savait mais leur arrogance dépasse les bornes !

© Danièle Boone

Y’a-t-il un pilote dans l’avion à Bruxelles ?

Le titre de cet article est emprunté à un communiqué de presse de agir pour l’environnement qui s’insurge contre la décision de la Commission Européenne d’approuver la subvention de 150 millions d’euros octroyée par mes autorités françaises à la société des Aéroports du Grand Ouest (société détenue à 85% par le groupe Vinci) pour la construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Oui, vous avez bien lu, alors que le gouvernement étouffe toute vitalité et toute initiative par les ponctions répétés à tous les niveaux, appauvrissant chaque jour davantage les français et réduisant tout particulièrement le pouvoir d’achat de la classe moyenne, grande pourvoyeuse de consommateurs, le premier ministre est en passe de s’offrir sa danseuse sur le dos des contribuables avec les applaudissements de Bruxelles. Pourtant, nous avait-on dit, la commission européenne jugeait excessives les nouvelles impositions que François Hollande sort chaque jour de son chapeau !

Donc malgré un déficit budgétaire de 82 milliards d’euros en 2014, les décideurs politiques nationaux et européens « préfèrent s’entêter à construire un aéroport inutile sur environ 2000 hectares de terres agricoles cultivables entraînant la destructions d’emploi paysans et donc l’atteinte à la vitalité des territoires ruraux et détruisant au passage des zones humides tout en favorisant les transports les plus émetteurs de gaz à effet de serre. » Quelle cohérence!

© Danièle Boone

Notre-Dame-des-Landes : le nouveau Larzac ?

Comme tout le monde le sait, Jean-Marc Ayrault, notre premier ministre est l’ardent défenseur d’un projet totalement délirant: un nouvel aéroport à Nantes qui détruira une zone de bocage exceptionnelle et chassera les habitants notamment des paysans. L’information n’a rien de neuf, mais c’est là aussi, encore une fois, la biodiversité qui est bafouée. Heureusement, des gens se battent. Le film « tous au Larzac » a rappelé dans les mémoires que la lutte, aussi longue et exténuante soit-elle (11 ans), on peut gagner. Fabrice Nicolino pour lequel, comme vous le savez, j’ai beaucoup d’estime, vient de mettre en ligne sur son blog le texte d’un discours de Marie Jarnoux qui vit sur le territoire convoité par les promoteurs de l’aéroport Notre-Dame-des Landes à savoir, AGO (Aéroport du Grand Ouest), Vinci et l’Etat.

En voici le début: « Amis d’ici, amis d’ailleurs, chacun sait qu’un territoire se défend avec ses habitants, et qu’un territoire vidé de sa population est facile à conquérir. C’est d’ailleurs pour cette raison, qu’un appel à l’occupation des terrains injustement appropriés par les promoteurs de ce projet, fut lancé le 1er mai 2008. La stratégie fut payante. Le rouleau compresseur ne passe pas aussi facilement que prévu. Nous sommes en 2012 et les travaux sont fortement ralentis. » C’est simple, si on ne se bat pas, on ne peut pas gagner. Aujourd’hui, il faut se battre sur bien des fronts contre les dérives outrancières et mégalos de ces quelques uns qui croient détenir à jamais le pouvoir. Il faut se battre donc, peut être pas prendre les armes, mais, résister sans relâche et savoir dire fermement NON !

lire la suite du texte de Marie Jarnoux sur Planète sans visa, le blog de Fabrice Nicolino

© Danièle Boone