Tout pour ma poule

Dessin-dédicace de Elise Rousseau

J’ai reçu un exemplaire joliment dédicacé avec un dessin de la main d’Elise Rousseau. J’ai d’abord feuilleté d’une manière un peu blasée un ouvrage de plus sur les gallinacés. Et puis j’ai accroché et, me croirez-vous, je l’ai dévoré. J’ai beaucoup ri. C’est plein d’humour et sacrément juste.

☞ Je sais de quoi je parle. J’ai adopté moi-même deux poulettes lorsque je me suis installée à la campagne il y a un an et demi. Elles sont devenues des super cocottes et j’ai découvert, comme Elise, à quel point, elles peuvent être d’extraordinaires animaux de compagnie!

Mes cocottes à moi! © Danièle Boone

Les poules, c’est à la mode. Une dizaine d’ouvrages sur le sujet est sorti cette dernière année. Allez savoir pourquoi, la plupart sont des traductions de l’anglais avec, le plus souvent, une incohérence énorme: l’absence de notre beau Gaulois… cocorico! Heureusement quelques auteurs français ont été édités, entre autres,  Patricia Beucher chez Rustica; Michel Audureau et Patricia Méaille chez Terre Vivante. Je ne parle pas volontairement de Jean-Claude Périquet (Président de la Fédération Française d’Eleveurs de Gallinacés et de Palmipèdes) qui a longtemps eu le monopole sur tout ce qui se publiait sur les poules y compris les traductions. On m’a parlé aussi d’un bouquin d’Anny Duperey qui , paraît-il est super, mais je ne l’ai pas lu ni même vu. Delachaux et Niestlé n’avait pas échappé à une traduction classieuse mais fort décevante préfacé par… le prince Charles! Cet éditeur qui vit beaucoup sur sa réputation vient de se racheter en publiant cet ouvrage de Elise Rousseau, une auteure maison si j’ose dire. Je connais un peu Elise surtout du temps d’avant, lorsqu’elle faisait la com des PNR (Parcs Naturels Régionaux). Cette jeune femme, très charmante, adore pour de vrai la nature et les animaux, les chevaux entre autres, et, je viens de le découvrir, les poules.

Tout pour ma poule, Delachaux & NiestléDe tous ces ouvrages parus, celui d’Elise est le seul qui explique comment caresser les cocottes, car, bien apprivoisées, elles z’adorent… Si, si, vous pouvez nous croire! De vous à moi, avant, je croyais comme vous, que les poules, ça avait une cervelle d’oiseau (d’ailleurs, cette expression est complètement stupide). J’ai ainsi découvert qu’on pouvait avoir une vraie relation avec ces volatiles qui sont drôles et très attachants. Bon, je ne vais pas vous refaire à ma façon le bouquin d’Elise.

Donc les cocottes sont des animaux de bonne compagnie et, de plus, elles nous offrent des œufs qui sont des pures merveilles à déguster sans modération. En effet, plus les volatiles gambadent, et moins leurs œufs contiennent de mauvais cholestérol – tiens Elise ne l’a pas dit! Mais elle décrit voluptueusement leur saveur incomparable. En décembre, ces dames ne pondant plus, j’ai du en acheter. Je les ai choisi issu d’un élevage bio en plein air acquis directement auprès de l’éleveur. Il m’en restait un de mes poules. J’ai donc pu les comparer à la coque. J’ai moi-même été surprise par la différence… Y’avait pas photo!

D’accord, on est complètement accros, nous les aficionados des poules. J’adore l’air consterné de mes amis parisiens lorsque je me laisse aller à parler de mes cocottes. Alors évidemment, en lisant Elise, je me suis régalée. Elle raconte sa vie avec ses poules et c’est ce côté très perso qui donne sa couleur à l’ouvrage qui est en même temps très pratique. On y trouve les clefs pour s’en occuper: comment l’acheter, comment la loger, comment la nourrir, comment la soigner… Bref, c’est « Le » livre à conseiller pour tous ceux qui sont tentés par l’expérience. Si vous avez un peu d’espace (c’est vraiment indispensable), n’hésitez pas, lancez-vous, c’est hyper facile.

Tout pour ma poule par Elise Rousseau, Delachaux &Niestlé, 16,50 € – www.delachaux-niestle.com
☞  Voir Les biodiversitaires le blog d’Elise et de Philippe Dubois

06/02/2012 © Danièle Boone – Toute utilisation même partielle du texte et des photos est soumise à autorisation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *