Découvrez les jardiniers invisibles avec Arnaud Ville

L’observation est sans conteste le premier pas vers la connaissance indispensable pour le respect du vivant. Nommer vient ensuite : on veut savoir qui est ce minuscule qui habite notre jardin. Et de fil en aiguille, l’envie d’accueillir ce petit peuple grandit. Le jardinier attentif laisse faire la nature nous rappelle l’auteur. Les équilibres d’abord ténus, se fortifient et notre jardin devient un merveilleux lieu d’accueil. Arnaud Ville est d’abord photographe. Ses photos sont magnifiques, surprenantes parfois comme ce portrait de la Mantispa styriaca, une discrète prédatrice à l’air de mante religieuse mais qui n’en est pas une. Il sait comme personne dévoiler la beauté de tous les invertébrés qui souffrent généralement d’une mauvaise image. Dans ce livre, il se révèle aussi écrivain et parle bien joliment de nos jardiniers invisibles.

« Ces petits animaux si faciles à craindre, à mépriser, si pratiques à caricaturer, juste et comme toujours, parce que l’on ne les connaît pas, à quelques exceptions près, je vais essayer de vous les montrer sous une lumière un brin bienveillante, je vous assure, ils le méritent, d’autant que, pour ce qui nous concerne, ils peuvent grandement aiser le jardinier à jardiner. » Arnaud Ville tient la promesse faite dans son introduction. Son livre est une invitation à ouvrir l’œil, alors comme le dit Xavier Mathias dans sa préface : « Et si (…), nous commencions par observer tous ces petits qui participent à la farandole du vivant ? Dans un jardin, ça grouille et ça se débrouille. »

Les jardiniers invisibles d’Arnaud Ville. Préface de Xavier Mathias. Éditions du Rouergue, 128 pages, 25 € – www.lerouergue.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.