Chasseurs: l’arrogance au bout du fusil!

Le nez de clown manquait, un passant l'a rajouté!

Aujourd’hui, je suis allée à la ville (de Bourges pour être précise) et là, j’ai été titillée par une affiche placardée partout : « Préserver la biodiversité, l’autre casquette du chasseur ». Le visuel est particulièrement hideux, un homme sur la tête de laquelle pousse des tas de fleurs. Combien ça coûte une campagne comme ça? Cher! Ils ont les moyens les chasseurs du centre. Ben oui, c’est pour cela que les politiques les caressent dans le sens du poil. En attendant, leur œuvre pour la biodiversité, c’est avoir le droit de tuer 91 espèces + quelques passants innocents et cela tous les jours de la semaine, la rage d’exterminer dans la souffrance, ces « nuisibles » pourtant utiles dans la chaîne alimentaire (cf mon article sur le renard). Pour les chasseurs, tout est bon, gazages, déterrages, et piégeages qui tuent, en plus, bien des espèces protégées mais aussi des chats et des chiens. Quand je les vois passer devant chez moi, l’arrogance au bout du fusil, le verbe haut et le rire gras,  je sens monter une pulsion de violence. En attendant, l’affiche est là et y’a des gens qui vont y croire et qui vont, encore ouvrir les portes des écoles, à ceux qui font croire qu’ils sont les défenseurs de la nature.

© Danièle Boone

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *