Archives par mot-clé : prédateurs

Le loup parmi nous

Salamandre 237« Pour ou contre, la question est désormais dépassée. Car le loup est parmi nous, » peut-on lire dans le dernier numéro de la Salamandre. Julien Perrot, le fondateur et rédacteur en chef de la Salamandre a été le premier à soutenir le projet de Jean-Michel Bertrand. Ce soutien financier a permis le démarrage du tournage. Pas étonnant donc que le dossier de ce numéro soit consacré à cet animal magnifique, icône même du sauvage.

Hier, l’invité de CO2 mon amour était Jean-Michel Bertrand. Le réalisateur raconte son incroyable aventure avec beaucoup de sensibilité. Denis Cheissoux a rediffusé une séquence enregistrée en mars 2016 sur le lieux du tournage. Les jours précédents, Jean-Michel avait vu et filmé un loup. Avec beaucoup d’émotions, le réalisateur raconte la suite. Ce loup était un loup erratique venu se nourrir des restes de la meute. Il l’a vu et filmé plusieurs jours de suite. A noter aussi, l’interview de Véronique Luddeni, vétérinaire à Saint-Martin-Vésubie (06). Avec un certain nombre de confrères, elle propose un véritable accompagnement des éleveurs et surtout une autre manière de traiter les dossiers d’indemnisation liés au loup. La plupart des éleveurs sont passifs. 5% d’entre eux seulement sont vertueux mais 5 autre % profitent du loup et font des indemnisations un véritable business qui coûte très cher à la collectivité.

Le film de Jean-Michel Bertrand n’est malheureusement pas diffusé en France hormis à Paris et en Savoie. Bien sûr, on a envie de s’insurger contre cette injustice. Pour ceux qui n’ont pas la chance de pouvoir le voir, lisez la Salamandre et écoutez l’émission de Denis Cheissoux, cela vous permettra d’attendre la sortie du DVD dont la date n’est pas encore programmée.

La vallée des loups

Loup - Mâle alpha en en arretJean-Michel Bertrand a la passion de la nature sauvage. Un jour, il décide de filmer le loup sauvage et libre et relève cet incroyable défi. Son film sort aujourd’hui. Sa performance ne sera peut-être pas perçu à sa juste valeur pour le grand public habitué à voir des images de loups proches sans réaliser que celles ci sont tournées dans de grands enclos donnant l’illusion de la nature sauvage. Sachant que le loup est l’un des animaux les plus méfiants qui existent, les naturalistes sauront assurément prendre la mesure de cet exploit. ☞ lire la suite

Le Renard à la une de la Salamandre

SalamandreQui es-tu Renard ? demande la Salamandre. Le Goupil en couverture nous regarde droit dans les yeux. Un superbe portrait signé Fabien Gréban. Cela fait vraiment plaisir de voir un vrai bon dossier sur notre mal aimé. Julien Perrot et Jacques Rime nous raconte en mots et en image leurs rencontres avec le rouquin dont la réputation est sulfureuse depuis toujours. Dans les fables du monde entier, il est un malin, gredin, parfois pendable qui s’en sort toujours.
lire la suite

Prédateurs: chronique d’une disparition annoncée


Photo de Elisabeth Faivre-Thévenet parue dans mon livre « Voir la faune »


Le département du nord se prépare aux Ch’tis fox days. Le nom résonne comme une fête mais cela sent surtout le sang. La semaine du 17 au 23 février sera entièrement consacrée à la chasse aux renards. Tout sera permis : déterrage, piégeage, tirs… Encourager des actes capables de causer d’immenses souffrances à des créatures vivantes est un acte de pure barbarie, une déchéance pour notre humanité. Cette initiative revient à Jean-Marc Dujardin, le nouveau président de la FDC 59 (Fédération départementale de chasse). Je suppose qu’un cabinet de communication a été mis à contribution pour ce concept qui résonne très Country. ☞ lire la suite

Gérard Frémion et le renard

Qui est Gérard Frémion? De fait, je ne connais pas ce monsieur, pourtant, j’aurai envie d’utiliser des gros mots à son sujet mais ça ne se fait pas! Je ne sais qu’une seule chose de lui : il habite à Oizons, 738 habitants, en Sologne, dans le département du Cher. Si l’on tient compte des prénoms générationnels, il doit tourner autour de 60 – 70 ans. Je l’imagine volontiers assez imbu de sa personne. Il sait. Il se pense spirituel et débordant d’humour. Que c’est drôle, monsieur Frémion d’imaginer une peau de renard en descente de lit, sauf que vous avez oublié que vous y poseriez à peine plus d’un pied. Les gens comme vous Monsieur Frémion me font de la peine. Je crois que vous ne voyez pas plus loin que le bout de votre nez. ☞ lire la suite